Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 18:47
                                                                                  LA SOLIDARITE

Signe d'appartenance à une communauté humaine où chacun à sa part de responsabilité, la solidarité est liée à la valeur de fraternité, à l'idée de justice et à la dignité de la personne.

Voici in exemple illustré de solidarité que nous avons abordé en classe: Les Restaurants du coeur.


Moi je file un rancard
A ceux qui n' ont plus rien
Sans idéologie discours ou baratin
On vous promettra pas
Les toujours du grand soir
Mais juste pour l' hiver
A manger et à boire

A tous les recalés de l' âge et du chômage
Les privés du gâteau les exclus du partage
Si nous pensons à vous c' est en fait égoïste
Demain nos noms peut-être grossiront la liste

Refrain

Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid

Autrefois on gardait toujours une place à table
Une chaise, une soupe, un coin dans l' étable
Aujourd' hui nos paupières et nos portes sont closes
Les autres sont toujours, toujours en overdose

J' ai pas mauvaise conscience, ça m' empêche pas d' dormir
Mais pour tout dire ça gâche un peu l' goût d' mes plaisirs
C' est pas vraiment ma faute si y' en a qui ont faim
Mais ça le deviendrait si on n' y change rien


Refrain

 


Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid


J' ai pas de solution pour te changer la vie
Mais si je peux t' aider quelques heures allons-y
Y' a bien d' autres misères trop pour un inventaire
Mais ça se passe ici, ici et aujourd' hui

Refrain

Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid

Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid


Vous pouvez lire l'article des les restos du coeur sur Wikipedia

Autre exemple de chanson pour la solidarité:

"We are the world" de USA for Africa (United Support of Artists for Africa) dirigé en tre autre par Michael Jackson.
Chanson enregistrée en Janvier 1985 avec de nombreux artsites américains très connus à l'époque, pour récolter des fonds (de l'argent) pour aider les populations africaines touchées par des famines.

USA For Africa - We Are The World

Un autre exepmle à la même période mais par des Français. pour venir en aide à l'Ethiopie, victime de terribles famines. Les dons récoltés par cette chanson, écrite en 85 par Renaud, ont été distribués à l'Organisation Non Gouvernementale (ONG) Medecin sans frontière (MSF).


Enfin, une chanson que vous connaissez sûrement et qui parle de solidarité, (mais qui n'a pas été écrite pour récolter des fonds!).
Chanson pour l'Auvergnat de Georges Brassens.

Lisez ou écoutez les paroles vous comprendrez pourquoi je la met dans ce blog.

Paroles:

Elle est à toi cette chanson
Toi l'Auvergnat qui sans façon
M'as donné quatre bouts de bois
Quand dans ma vie il faisait froid
Toi qui m'as donné du feu quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
M'avaient fermé la porte au nez
Ce n'était rien qu'un feu de bois
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manière d'un feu de joie


Toi l'Auvergnat quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel


Elle est à toi cette chanson
Toi l'hôtesse qui sans façon
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim
Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
S'amusaient à me voir jeûner
Ce n'était rien qu'un peu de pain
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manière d'un grand festin


Toi l'hôtesse quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel


Elle est à toi cette chanson
Toi l'étranger qui sans façon
D'un air malheureux m'as souri
Lorsque les gendarmes m'ont pris
Toi qui n'as pas applaudi quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
Riaient de me voir emmener
Ce n'était rien qu'un peu de miel
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manière d'un grand soleil

Toi l'étranger quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel



Partager cet article

Repost0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 16:26

ROME

Thème 1 : DES ORIGINES A LA FIN DE LA REPUBLIQUE : FONDATION, ORGANISATION POLITIQUE, CONQUETES

 

Comment une petite cité a pu fonder et organiser un immense empire autour de la Méditerranée ?


La fondation de Rome

Il y a un proverbe qui dit que Rome ne s'est pas faite en un jour...c'est certain!
Entre la légende de la fondation et les traces archéologiques on retrouve des points commun et des dates qui concordent, mais aussi de grandes différences....

La légende rapportée entre autre par l'Eneide du poéte latin Virgile ou encore l'historien Tite Live (ne pas prononcer à l'anglaise c'est un nom latin!!!!) nous racontent cette fondation.
Il ne faut pas oublier que ces auteurs sont contemporains de Jules César et de son fils adoptif Octave (futur empereur Auguste) et que pour pouvoir justifier aux yeux de la population tous les pouvoirs que prennent ces hommes, il faut faire remonter leurs ancêtres au mythe fondateur de Rome donc a Enée et Romulus!!! C'est malin non?? ;-)

L'image de Rome est indissociable (inséparable) de la statue en bronze de la louve du Capitole allaitant les jumeaux Rémus et Romulus.
Certains historiens pensent aujourd'hui que les jumeaux n'ont jamais existé et que le nom Romulus a été inventé après, d'autres pensent que ce nom dérive d'un nom étrusque.
En fait personne ne sait si Romulus a existé ou non




Les 7 collines de Rome

D'après la légende, Romulus aurait fondé Rome en - 753 en traçant un sillon avec une charrue pour délimiter la cité.
On ne sait pas si Romulus existait ou pas mais il est certain que pour pouvoir tracer les contour d'une cité, il fallait un personnage important et respecté, donc peu importe son nom, il est certain que la fondation d'un mur d'enceinte délimitant la cité est un acte politique important.

L'archéologie nous prouve qu'il existait bien 4 murs datant d'époques succesives sur la colline du Palatin, dont le plus ancien date d'environ  750 av J.-C. soit la période de la fondation légendaire de Rome par Romulus. Cet ancien "mur" (ou plutôt ses traces archéologiques) pourrait donc être la fameux sillon tracé par Romulus, détérminant les les limites juridiques et sacrées de la future Rome selon une coutume étrusque (civilisation puissante et extrêmement avancée vivant en Etrurie, au Nord de l'Italie).

Les archéologues ont été capables de dater le mur grâce aux morceaux de poterie (des tessons) retrouvés dans les fondations du mur (puisque le mur lui-même n'existe plus!) et permettant une datation assez précise.


D'autres vestiges ont été retrouvés dans la plaine du Forum, comme les traces de cabanes datées du VIIIe siècle (8è siècle).

fond de cabane avec ses trous de poteaux (le reste de la cabane a disparu puisqu'elle était en bois!)


Urne funéraire en forme de cabane primitive


Pour peupler sa cité qui ne comptait pas assez de femmes, la légende raconte que Romulus a enlevé par la ruse les femmes d'un peuple voisin: les Sabins.
Cet enlèvement des Sabines (femmes des Sabins) est un épisode très célébre de la fondation de Rome qui a inspiré de nombreux artistes (voir rubrique "histoire des arts 6è").


"l'enlèvement des Sabines" par le peintre Nicolas Poussin, 1637.

"L'enlèvement des Sabines" par le peintre Jacques-Louis David, 1799.

Pendant plus de 2 siècles Rome a été gouvernée par des rois étrusques dont l'influence de certains a été particulièrement forte.
Sous les rois étrusques la ville se dote d'un centre urbain: le Forum, de sanctuaires...
Des travaux d'asséchement des marais sont entrepris dans la partie basse comme en témoigne le cloaca Maxima (grand égout), un des plus ancien monument de Rome qui devait drainer la plaine du Forum.

File:Cloaca Maxima 2.jpg
Le cloaca maxima, terminé sous le régne de tarquin le Superbe, selon la tradition.


En 509 av. J.-C. le dernier roi étrusque Tarquin le Superbe est chassé de Rome par une révolte de la population contre les agissement du roi, d'après la légende.

La République
s'installe alors pour remplacer la royauté, mais cela prend du temps.
La haine de la royauté va devenir un trait important de la mentalité politique romaine (ce qui explique l'assassinat de Jules César beaucoup, beaucoup plus tard, on y reviendra!).

En fait, Rome n'est pas une démocratie comme la notre aujourd'hui.
Seuls les citoyens romains ont le droit de voter (comme a Athènes) et c'est une oligarchie de patriciens qui domine la plèbe (les plébéiens)
[voir le vocabulaire dans le cours].

organisation-sociale-Republique-romaine.JPGL'organisation politique de la République romaine (Belin, 6è, 2009)


Les conquêtes de Rome

La conquête de la Gaule par Jules César: La guerre des gaules
 



Les peuples de la Gaule avant la conquête de Jules César.


La conquête de la Gaule par Jules César

Date à retenir: la bataille d'Alésia contre vercingetorix en - 52


Voici une vidéo expliquant comment l'archéologie aérienne peut nous aider à mieux comprendre la bataille d'Alésia... étonnnant!

 

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 18:05

LA DEFENSE ET LA PAIX

Ce chapitre d'éducation civique doit aborder les thèmes de la défense nationale, de la sécurité collective et de la paix, mais aussi celui de la solidarité et de la coopération internationale.

Les documents de référence pour ce chapitre sont:
- La Constitution de 1958 (Articles 5, 15, 21, 34, 35).
- La charte des Nations Unies de 1945 (Article 1 et chapitre 7).
- Le traité sur l'Union européenne du 7 fevrier 1992 (Titre V: Dispositions concernant une politique étrangère de sécurité commune).

Rappel de la recherche que vous devez faire:
- Lire article 1 et Chapitre 7 de la charte de l'ONU de 1945. (Voir ci-dessous, titres en vert, ou sur le site de l'ONU).
- Sur l'ONU: Sa mission, Son fonctionnement, ses moyens d'action, les différentes institutions qui la composent et leur rôle (ex: HCR, UNESCO, FAO...).
- Sur des ONG (Organisation Non Gouvernementale): vous devez chercher 3 ONG de votre choix et dire quelles sont leurs actions et leur mode de fonctionnement.
Les exemples ne manquent malheureusement  pas avec le seisme en Haiti.
- Une recherche sur la Défense nationale: Ses missions dans le contexte mondial et européen actuel et son organisation.

Je rappelle que vous pouvez imprimer des organigrammes souvent plus lisibles que de longs paragraphes.
N'oubliez pas que vous devez faire les recherches sur des sites intitutionnels (officiels) et que cette recherche constitue la base de votre cours (du fait de mon absence). N'imprimez donc pas 15 pages par sujet puisque vous ne pourrez pas tout retenir! Il faut cependant tout de même répndre aux questions posées pour la recherche.
Vous pouvez agrémenter vos recherches de photos ou de cartes.
Vous devez obligatoirement faire apparaitre toutes les sources que vous utilisez pour la recherche (même les photos ou les cartes).
Vous devez aussi faire ce travail sur des feuilles recto (uniquement) pour pouvoir coller ce travail dans le cahier au fur et à mesure de leur utilisation.


la charte des Nations Unies (ONU):

La Charte est l'instrument constitutif de l'Organisation des Nations Unies. Elle fixe les droits et les obligations des États Membres et porte création des organes et des procédures.

Convention internationale, elle codifie les grands principes des relations internationales, depuis l'égalité souveraine des États jusqu'à l'interdiction d'employer la force dans ces relations.

Le Préambule de la Charte des Nations Unies exprime les idéaux et les buts communs de tous les peuples dont les gouvernements se sont réunis pour former l'Organisation des Nations Unies.

La Charte peut être amendée à la suite d'un vote à la majorité des deux tiers des membres de l'Assemblée générale, avec ratification par les deux tiers des membres de l'Organisation, y compris les cinq membres permanents du Conseil de sécurité.

En 1945, les représentants de 50 pays à la Conférence des Nations Unies sur l'organisation internationale se sont rencontrés à San Francisco pour élaborer la Charte des Nations Unies. Ils prirent pour base de leurs travaux les propositions rédigées entre août et octobre 1944 à Dumbarton Oaks (États-Unis) par les représentants de la Chine, des États-Unis, du Royaume-Uni et de l'URSS.

La Charte fut signée le 26 juin 1945 par les représentants des 50 pays; la Pologne, qui n'avait pas été représentée à la Conférence, la signa plus tard, mais elle fait néanmoins partie des 51 États Membres originels.
                                                                                                                                              (source)

Chapitre I : Buts et principes

Article 1

Les buts des Nations Unies sont les suivants :

  1. Maintenir la paix et la sécurité internationales et à cette fin : prendre des mesures collectives efficaces en vue de prévenir et d'écarter les menaces à la paix et de réprimer tout acte d'agression ou autre rupture de la paix, et réaliser, par des moyens pacifiques, conformément aux principes de la justice et du droit international, l'ajustement ou le règlement de différends ou de situations, de caractère international, susceptibles de mener à une rupture de la paix;
  2. Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l'égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d'eux-mêmes, et prendre toutes autres mesures propres à consolider la paix du monde;
  3. Réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d'ordre économique, social, intellectuel ou humanitaire, en développant et en encourageant le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinctions de race, de sexe, de langue ou de religion;
  4. Être un centre où s'harmonisent les efforts des nations vers ces fins communes.

Chapitre VII : Action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d'acte d'agression

Article 39

Le Conseil de sécurité constate l'existence d'une menace contre la paix, d'une rupture de la paix ou d'un acte d'agression et fait des recommandations ou décide quelles mesures seront prises conformément aux Articles 41 et 42 pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.

Article 40

Afin d'empêcher la situation de s'aggraver, le Conseil de sécurité, avant de faire les recommandations ou de décider des mesures à prendre conformément à l'Article 39, peut inviter les parties intéressées à se conformer aux mesures provisoires qu'il juge nécessaires ou souhaitables. Ces mesures provisoires ne préjugent en rien les droits, les prétentions ou la position des parties intéressées. En cas de non-exécution de ces mesures provisoires, le Conseil de sécurité tient dûment compte de cette défaillance.

Article 41

Le Conseil de sécurité peut décider quelles mesures n'impliquant pas l'emploi de la force armée doivent être prises pour donner effet à ses décisions, et peut inviter les Membres des Nations Unies à appliquer ces mesures. Celles-ci peuvent comprendre l'interruption complète ou partielle des relations économiques et des communications ferroviaires, maritimes, aériennes, postales, télégraphiques, radioélectriques et des autres moyens de communication, ainsi que la rupture des relations diplomatiques.

Article 42

Si le Conseil de sécurité estime que les mesures prévues à l'Article 41 seraient inadéquates ou qu'elles se sont révélées telles, il peut entreprendre, au moyen de forces aériennes, navales ou terrestres, toute action qu'il juge nécessaire au maintien ou au rétablissement de la paix et de la sécurité internationales. Cette action peut comprendre des démonstrations, des mesures de blocus et d'autres opérations exécutées par des forces aériennes, navales ou terrestres de Membres des Nations Unies.

Article 43

  1. Tous les Membres des Nations Unies, afin de contribuer au maintien de la paix et de la sécurité internationales, s'engagent à mettre à la disposition du Conseil de sécurité, sur son invitation et conformément à un accord spécial ou à des accords spéciaux, les forces armées, l'assistance et les facilités, y compris le droit de passage, nécessaires au maintien de la paix et de la sécurité internationales.
  2. L'accord ou les accords susvisés fixeront les effectifs et la nature de ces forces, leur degré de préparation et leur emplacement général, ainsi que la nature des facilités et de l'assistance à fournir.
  3. L'accord ou les accords seront négociés aussitôt que possible, sur l'initiative du Conseil de sécurité.. Ils seront conclus entre le Conseil de sécurité et des Membres de l'Organisation, ou entre le Conseil de sécurité et des groupes de Membres de l'Organisation, et devront être ratifiés par les États signataires selon leurs règles constitutionnelles respectives.

Article 44

Lorsque le Conseil de sécurité a décidé de recourir à la force, il doit, avant d'inviter un Membre non représenté au Conseil à fournir des forces armées en exécution des obligations contractées en vertu de l'Article 43, convier ledit Membre, si celui-ci le désire, à participer aux décisions du Conseil de sécurité touchant l'emploi de contingents des forces armées de ce Membre.

Article 45

Afin de permettre à l'Organisation de prendre d'urgence des mesures d'ordre militaire, des Membres des Nations Unies maintiendront des contingents nationaux de forces aériennes immédiatement utilisables en vue de l'exécution combinée d'une action coercitive internationale. Dans les limites prévues par l'accord spécial ou les accords spéciaux mentionnés à l'Article 43, le Conseil de sécurité, avec l'aide du Comité d'état-major, fixe l'importance et le degré de préparation de ces contingents et établit des plans prévoyant leur action combinée.

Article 46

Les plans pour l'emploi de la force armée sont établis par le Conseil de sécurité avec l'aide du Comité d'état-major.

Article 47

  1. Il est établi un Comité d'état-major chargé de conseiller et d'assister le Conseil de sécurité pour tout ce qui concerne les moyens d'ordre militaire nécessaires au Conseil pour maintenir la paix et la sécurité internationales, l'emploi et le commandement des forces mises à sa disposition, la réglementation des armements et le désarmement éventuel.
  2. Le Comité d'état-major se compose des chefs d'état-major des membres permanents du Conseil de sécurité ou de leurs représentants. Il convie tout Membre des Nations Unies qui n'est pas représenté au Comité d'une façon permanente à s'associer à lui, lorsque la participation de ce Membre à ses travaux lui est nécessaire pour la bonne exécution de sa tâche.
  3. Le Comité d'état-major est responsable, sous l'autorité du Conseil de sécurité, de la direction stratégique de toutes forces armées mises à la disposition du Conseil. Les questions relatives au commandement de ces forces seront réglées ultérieurement.
  4. Des sous-comités régionaux du Comité d'état-major peuvent être établis par lui avec l'autorisation du Conseil de sécurité et après consultation des organismes régionaux appropriés.

Article 48

  1. Les mesures nécessaires à l'exécution des décisions du Conseil de sécurité pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales sont prises par tous les Membres des Nations Unies ou certains d'entre eux, selon l'appréciation du Conseil.
  2. Ces décisions sont exécutées par les Membres des Nations Unies directement et grâce à leur action dans les organismes internationaux appropriés dont ils font partie.

Article 49

Les Membres des Nations Unies s'associent pour se prêter mutuellement assistance dans l'exécution des mesures arrêtées par le Conseil de sécurité.

Article 50

Si un État est l'objet de mesures préventives ou coercitives prises par le Conseil de sécurité, tout autre État, qu'il soit ou non Membre des Nations Unies, s'il se trouve en présence de difficultés économiques particulières dues à l'exécution desdites mesures, a le droit de consulter le Conseil de sécurité au sujet de la solution de ces difficultés.

Article 51

Aucune disposition de la présente Charte ne porte atteinte au droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un Membre des Nations Unies est l'objet d'une agression armée, jusqu'à ce que le Conseil de sécurité ait pris les mesures nécessaires pour maintenir la paix et la sécurité internationales. Les mesures prises par des Membres dans l'exercice de ce droit de légitime défense sont immédiatement portées à la connaissance du Conseil de sécurité et n'affectent en rien le pouvoir et le devoir qu'a le Conseil, en vertu de la présente Charte, d'agir à tout moment de la manière qu'il juge nécessaire pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 18:01
Pour connaitre la liste des concepts clés que vous devez maîtriser pour le DNB reportez-vous à la rubrique "éducation civique 3è" ou cliquez ICI.

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 17:58

Liste des concepts clés à maîtriser pour le DNB en éducation civique

 


Les concepts occupent une place majeure dans la cohérence de l’éducation civique

 

Classe de sixième

Les concepts-clés :

Questions du programme :

Droits et devoirs de la personne

Le sens de l'école
le collège, un lieu pour apprendre, une communauté éducative :
la vie au collège ; 
l’éducation : un droit pour tous.
Les droits et les devoirs de la personne
l’élève, une personne qui a des droits et des obligations ; l’élève et la citoyenneté.
La responsabilité vis à vis du cadre de vie, de l'environnement et du patrimoine
dimensions sociales de la responsabilité des élèves.

 

Classe de cinquième

Les concepts-clés :

Questions du programme :

Egalité, solidarité, sécurité

L’égalité devant la loi ; le refus des discriminations ; la dignité de la personne.
L’esprit de solidarité ; la solidarité instituée.
La sécurité au collège et dans la vie  quotidienne ; face aux risques majeurs.

 

Classe de quatrième

Les concepts-clés :

Questions du programme :

Libertés, droits, justice

Les libertés individuelles et collectives ; des droit de nature différente ; les enjeux de l’information.
Les principes de la justice ; l’organisation judiciaire ; les voies de recours.
Les droits de l’homme et l’Europe : des valeurs communes ; des identités nationales ; une citoyenneté européenne.

 

Classe de troisième

Les concepts-clés :

Questions du programme :

Citoyenneté, démocratie

Le citoyen, la République, la démocratie
La citoyenneté ; les valeurs, principes et symboles de la République ; la démocratie.
L’organisation des pouvoirs de la République
Les institutions de la Vème République ; l’administration de l’Etat et les collectivités territoriales ; les institutions françaises et l’Union européenne; les élections.
La citoyenneté politique et sociale
les acteurs ; les citoyens dans la vie sociale.
Les débats de la démocratie
l’opinion publique et les médias et, au choix : L’Etat en question ; l’expertise scientifique et technique dans la démocratie ; la place des femmes dans la vie sociale et politique.
La défense et la paix
La Défense nationale, la sécurité collective et la paix ; la solidarité et la coopération internationale.


Le concept de citoyenneté est la « colonne vertébrale » des programmes d’éducation civique, il se construit  progressivement de la 6ème à la 3ème.

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 15:24

Shoah = Terme hébreu qui veut dire "catastrophe", ce mot est utlisé pour désigner le génocide des juifs par les nazis pendant la seconde guerre mondiale.

Cette article sera complété au fur et à mesure revenz-y donc régulièrement!

Cliquez sur ce lien pour acceder au site de france5 ,"la curiosphère" dédié à la Shoah



Les triangles de couleur
triangles archives fédérales allemandes

Tableau avec les triangles de couleur des détenus des camps de concentration (KZ), archives fédérales allemandes.


Les détenus dans les camps nazis sont identifiables par un triangle. Les triangles, avec nationalité, code couleur et numéro, introduisent une hiérarchisation des déportés entre résistants, républicains espagnols, combattants des brigades internationales, communistes, otages, droits communs, juifs, Tsiganes, homosexuels.


Je vous invite à consulter l'excellent site du cercle d'étude de la déportation et de la Shoah en cliquant ICI, n'hésitez pas, "promenez-vous" dans ce site!!
C'est de là que viennent l'affiche et le commentaire ci-dessus.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voici l’histoire de Paul Schaffer, qui avait 14 ans quand l’Autriche, son pays natal, fut annexée par Hitler et que commencèrent aussitôt les persécutions contre les Juifs.

Vous pouvez lire son ouvrage (voir le sommaire), ou des extraits comme par exemple:

La page 23 où Paul, à 14 ans est témoin de la “Nuit de Christal” du 9 novembre 1938

Les pages 38 à 44, où Paul et sa famille réfugiés en France, se croyant à l’abri en zone “libre”, sont arrêtés par des gendarmes français pour être ensuite déportés vers Drancy en région parisienne 

Son “voyage” en train et l’arrivée à Auschwitz et la séparation d’avec sa mère et sa soeur Erika 

Ses années d’enfer à Auschwitz, p.46 à 71

Les pages 92 et suivantes sur sa volonté de témoigner devant les jeunes générations. 

                                                                                                                      (Merci à Jean-Michel Crosnier)

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 15:17
Voilà le lien pour acceder directement à la plateforme netvibes du CDI de Notre Dame "apprendre en s'amusant"!
Promenez-vous sans hésitation....

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 18:32
Le IIIe Reich et la musique est le titre d'une exposition qui date de 2005 de la cité de la musique.
Vous pouvez la retrouver en ligne
en cliquant ICI

extrait du préambule:

"L'exposition est consacrée à l'étude des tentatives faites par le IIIe Reich pour définir les critères d'une musique conforme à l'idéal national-socialiste. Elle s'attache à replacer la question musicale dans le contexte général des condamnations prononcées par le régime contre les formes de l'art qualifiées de dégénérées.
Dans l'intention affichée d'asservir la culture aux principes fondamentaux du national-socialisme, Adolf Hitler et Joseph Goebbels, ministre de la Propagande, accordent une attention toute particulière à la musique, perçue comme l'art le plus allemand qui soit, seul l'être germanique pouvant en saisir l'essence métaphysique".

 

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 21:08
828 mètres! Inauguration de Burj Dubai, la plus haute tour du monde à Dubai (plus de deux tour Eiffel l'une sur l'autre)




Véritable prouesse technique, l'édifice repose sur du sable et des piliers d'acier

On doit le projet original à Adrian Smith, un des patrons du groupe Skidmore, Owings and Merrill (SOM) puissante firme née à Chicago en 1936 et qui, depuis, s'est internationalisée au point qu'on peut lui attribuer nombre des records d'architecture "sportive" dans le monde. Adrian Smith, qui est également le principal concepteur de l'élégante tour Jin Mao à Shanghaï, a quitté la société en 2006.

SOM aimait à évoquer un projet de 1956 de l'architecte Frank Lloyd Wright, la tour d'un mile (1 609 mètres), resté dans les cartons. Son profil de fuseau élancé rappelle celui de Burj Dubai, mais, pour Adrian Smith, le lys araignée, espèce originaire du Mexique et bien adaptée au climat de Dubaï, restait la source d'inspiration. Il y voit le plan en trident de la base de l'édifice et la façon qu'il a de se vriller sur lui-même.

Les constructeurs sont la filiale travaux et investissements du groupe sud-coréen Samsung, le groupe belge Besix et le saoudien Arabtec. L'ingénieur principal en est William Baker, resté pour sa part partenaire chez SOM. Tant et si bien que la firme américaine est restée légalement l'architecte et l'ingénieur contractant du projet.

Main-d'oeuvre bon marché

La prouesse technique reste l'éventuel "mystère" de la tour. Comment, en quelques années, un immeuble de logements et de bureaux (à quoi s'ajoute un luxueux hôtel Armani) a-t-il pu dépasser les tours de télévision, structures simples qui pouvaient atteindre les 600 mètres ?

En fait, tout intervient : le vent (à Chicago, la Sears Tower n'a pu dépasser les 442 mètres) ; les tremblements de terre (Taipei 101 est lestée d'un système complexe censé parer aux risques sismiques) ; la possibilité de typhons - c'est un des risques pour les gratte-ciel de Malaisie ou de Shanghaï comme les Petronas Tower (452 mètres) ou World Financial Center (492 mètres) ; la relative constance de la météo ; la "souplesse" de l'édifice. Aussi, la composition ou la stabilité du sol. A Dubaï, le sable a rendu nécessaire la mise en place de dizaines de piliers d'acier profonds de 150 mètres, sur lesquels ont été installées les structures de la tour, capables de passer des 560 mètres prévus à l'origine à plus de 800 mètres de haut, sans problèmes majeurs pour l'ingénieur Baker.

Pas de problème non plus pour le coût de la main-d'oeuvre. Les ouvriers touchaient de 2,85 à 5,5 euros par jour. Un record parmi d'autres. 
                                                                                                       Frédéric Edelmann Le Monde 5/01/10

             Une vidéo de l'inauguration de la tour


           
 
 
       




   

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 18:53
Blitz Wolf - Dessin animé de Tex Avery - Aout 1942

Voici un dessin animé américain de propagande pour expliquer aux américains les enjeux de cette guerre (2e guerre mondiale) dans laquelle ils sont impliqués depuis quelques mois (depuis l'attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941 par les Japonnais).
Les américains viennent de remporter la bataille de Midway (Juin 42) dans la Pacifique contre les Japonnais de l'amiral Yamamoto.
Ils se préparent à présent au débarquement allié en Afrique du Nord (Novembre 42), d'où l'importance d'expliquer la situation à la population américaine.

Ce dessin animé permet aussi de montrer l'importance de la souscription aux bons du Trésor pour soutenir l'effort de guerre et inciter les américains à en en acheter.

Vous pouvez voir deux versions, l'originale en anglais et la française dans laquelle vous remarquerez des modifications: suppressions de mots écrits sur une pancarte sur la maison du 3e cochon et suppression pure et simple de la scène du Japon coulé par des missiles américain!

Cette suppression date de 2004 au moment de la réédition du coffret DVD intégral (ou presque!) des Tex Avery, le studio de la Warner trouvant l'ancienne version "politiquement incorrect".
Cette attitude des studios n'est ni plus ni moins que de la censure. Mais heureusement, grâce à internet, on peur retrouver la version originale qui n'existe plus du tout ailleurs!

Cette attitude de Warner Home vidéo est d'autant plus regrétable qu'un film, quel qu'il soit, est le reflet de son époque (même pour un dessin animé). Il faut donc le prendre comme tel, le recontextualiser et surtout, garder son sens de l'humour!


Je vous suggère de visionner les deux versions pour ceux qui ne parlent pas anglais pour ne rien perdre de la drôlerie des textes et dialogues.

Profitez-en pour essayer de retrouver les 2 différences entre les versions dont je parlais plus haut!!!

Version originale récupérée dans son "intégralité originelle" grâce à la "magie" d'internet:






Version française "édulcorée" en 2004 par Warner Home Video:



Pour plus d'information sur les Tex Avery cliquez ICI

.

Partager cet article

Repost0