Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 14:45

BON COURAGE POUR LE BREVET A TOUTES MES CLASSES DE 3ème !!!

Pour obtenir ce beau diplôme, pas de panique, soyez méthodiques!

cliquez ici pour vous rassurer, si besoin, sur quelques points de méthode (découpage du temps de l'épreuve, points clés à respecter etc...)

La veille ne révisez plus, sortez, prenez l'air, faites du sport, dormez et mangez bien!

Tenez moi au courant de vos résultats (ou autre) en laissant des commentaires à cet article ;-)

Comme vous le savez déjà pour la plupart, je ne serai plus à Montauban à la rentrée prochaine, je repars à Toulouse en lycée.

Donc aux 6ème A, 5ème A, 5ème D, 3ème B, 3ème C:

UN GRAND MERCI A VOUS TOUS POUR CETTE ANNEE, BON COURAGE DANS LA SUITE DE VOS PROJETS et.........

BONNES VACANCES!!!!!  

 

Votre prof d'Hist-Géo Mme Lalane - de Laubadère

 

SUJET DNB 2010 Cliquez ICI

Pas de difficulté pour ces sujets, particulièrement celui d'Histoire que nous avions traité en début d'année.

Voir le 1er DS et sa correction, c'était exactement le même sujet (je suis trop forte!  )

 

 

J'ai corrigé des brevets aujourd'hui (pas vos devoirs je vous rassure! de plus, les copies sont anonymes)

 

Globalement la géo était plutôt mieux traitée que l'histoire. Certains élèves (pas vous, mais en règle générale) ont récité leur cours sur la guerre sans tenir compte du sujet!

Les repères étaient dans l'ensemble catastrophiques et ne parlons pas de l'éducation civique qui était souvent du blabla - recopiage de docs, sans analyse, sans exemple, en mélangeant les notions (mais je sais que vous vous n'avez pas fait ça! ).

Ceux qui ont traité les deux sujets (...sans commentaire ...) peuvent se rassurer, on a corrigé le 1er sujet quand même, mais du coup, par manque de temps les sujets sont souvent mal traités, ou incomplétement traités.

 

En géo les bonnes copies sont celles qui ont analysé le sujet à toutes les échelles (continentales, nationales et à l'interieur même des pays, voir éventuellement plus grande échelle: à l'interieur des villes). Bcp d'élèves ont mélangé les pour cent et pour mille dans l'analyse des docs (pour la mortalité infantile), ou ont traité le sujet sans faire de plan ou encore en passant d'une échelle à une autre puis revenant à la 1ère et rechangeant... ce qui rendait l'ensemble très confus etc.

Bcp d'élèves n'ont pas expliqué la notion de "Nord" et de "Suds" c'est pénalisant.

 

Pour l'histoire voyez la correction du 1er DS de l'année: mobilisation au front + des colonies + de l'arrière avec femmes, vieux paysans (il fallait préciser les "vieux" car les jeunes sont tous envoyés au front), rationnements, mobilisation des moyens de production, de l'éco etc. + propagande ou "bourrage de crâne"+ tous les pays engagés etc.

Inutile de raconter la vie des les tranchées ce n'est pas le sujet! En effet, certains ont bcp travaillé mais ont raconté la 1ère GM sans tenir compte du sujet ("une guerre totale?") ils sont donc  fortement pénalisés, certains seront donc peut-être très déçus de leur note. Il FAUT traiter le sujet donné!!!!

 

En règle générale, les copies avec un plan, une intro, pbq, une conclusion, qui montraient une bonne compréhension du sujet et anlyse des docs etc. ont été valorisées.

Le recopiage de docs, le foure-tout, les confusions etc. ont été pénalisés.

 

Bcp n'ont pas pris le temps de la relecture et c'est bien dommage, cela se voit tout de suite et vous pénalise, bcp trop de fautes et d'erreurs d'étourderies (ex: sujet sur la 1ère GM assez bien traité et conclusion qui parle de la 2ème GM ... ça pénalise fortement!!!!! ).

 

Bon courage, plus que qq jours à attendre les résultats, tenez-moi au courant et bonnes vacances!

 

 

Repost 0
Published by LaBoussole - dans Archives collège
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 18:20

                              LA FRANCE

 

carte de la pollution lumineuse en France

 

Les reliefs de la france

 

 

I- LES MUTATIONS DE L'ECONOMIE FRANCAISE

 

Voici les 4 fiches d'activité que vous devez imprimer et compléter.

Pour avoir des docs de meilleure qualité vous devez aller sur le cahier de texte numérique de la classe (sur le même site que celui des notes en ligne).

 

Dans le pire des cas, si la qualité à l'agrandissement est trop mauvais, vous répondez aux questions sur une feuille (en faisant des phrases qui reprennent les termes de la question) et vous n'imprimez que les cartes.

 

 

fiche 1

Géo3e-La France

 

fiche 2

  Géo3e-La France2

 

fiche 3

 

Géo3e-La France3

 

fiche 4

 

 

 

Géo3e-La France4

 

carte de la France agricole

 

 

 

 

L'industrie en France:

 

 

 

Carte : Le territoire français maillé par le réseau autoroutier en 2008 

Le maillage autoroutier de la France en 2008

 

Carte : La France au sein du Réseau TransEuropéen de Transport (RTE-T), 2005

Source : Documentation photographique n°8066 : Les transports en France. Quelles mobilités pour quelle société ? (Auteur : Antoine Frémont)

 

La France au sein du réseau transeuropéen de transport

 

 

 

II- LA FRANCE EN EUROPE ET DANS LE MONDE

Cartes des DROM/COM 

 

 

 

 

Carte : La Francophonie en 2006 

 

La francophonie en 2006

 

Repost 0
Published by LaBoussole - dans Archives collège
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 17:14

L'ORGANISATION DES POUVOIRS DE LA REPUBLIQUE

                             LES INSTITUTIONS DE LA Ve REPUBLIQUE

 

La Constitution est la loi suprême. Elle organise tous les pouvoirs. Toutes les lois doivent être conformes à la Constitution, sous le contrôle du Conseil Constitutionnel.

Nous allons étudier le rôle des différents pouvoirs et leur articulation les uns par rapport aux autres, puis comprendre le cheminement d'une loi, de son élaboration jusqu'à sa mise en oeuvre.

 

Voici le plan du DM

Introduction

Le 28 septembre 1958, 79,2 % des français ont approuvé par référendum la Constitution de la Ve République proposée par Charles de Gaulle. Elle est appliquée depuis le 4 octobre 1958. La Constitution est la loi suprême de l’Etat, elle organise tous les pouvoirs. Toutes les lois doivent être conformes à la Constitution.

Q° : Quelles sont les institutions de la Ve République et comment fonctionnent-elles ?

 

I- Le pouvoir exécutif.

A) Le président de la République.

B) Le 1er ministre et le gouvernement.

 

II- Le pouvoir législatif (je rappelle que le pouvoir judiciaire a été étudié en 4!)

A) Le Parlement.

1° L’Assemblée nationale.

2° Le Sénat.

B) L’élaboration des lois.

C) Le vote des lois

 

III- Les organes de contrôle

A) Le Conseil constitutionnel

B) Le Conseil d’état.

C) La Cour des comptes.

 

NB: Vous pouvez utiliser des schémas si ils vous semblent plus facile à retenir que du texte. Attention, vous devez être malgré tout capable d'expliquer ce schéma dans un paragraphe rédigé. En effet, vous ne pourrez pas faire de schéma dans votre copie de brevet!

 

Voici les liens promis, ils ne sont pas classées, à vous de chercher dedans les informations pertinentes!

Petit conseil, pensez à bien regarder sur la page d'accueil de certains sites s'il n'y a pas de zones pour les "jeunes" ou pour les "enfants"ou encore "Juniors"...les explications y souvent souvent plus simples tout en restant exactes, vous gagnerez du temps! ;-)

Vous pouvez trouver beaucoup d'infos des différentes parties du plan sur un seul site, à vous de choisir les infos qui vous semblent les plus claires.

Je rappelle que le but n'est pas de faire du copier/coller de dizaines de pages incompréhenibles!

 

  

L'Assemblée Nationale

 

thumb-l-assemblee-nationale---presentati

 

article_assemblee-tele.jpg

L'hémicycle de l'Assemblée nationale

 

 

Le Sénat

 

Le Sénat de la République Francaise
Le Palais du Luxembourg, siège du Sénat

 

 

Le Conseil Constitutionnel

 

conseilcons.jpg

 

Conseil-Constitutionnel,7-X-194685-3.jpg

 

 

 

  La présidence de la République

 

elysee%20sarkozy%20france%20sondage.jpg

Palais de l'Elysée 

  

 

Le Premier ministre et le Gouvernement

 visite-matignon-479762.jpg

L'Hotel Matignon

 

 

Le Conseil d'Etat

 

conseidletat.1271693452.jpg

 

 

 

La Cour des Comptes.

 

 

D'autres liens qui reprennent les différentes infos, n'hésitez pas à "farfouiller" dedans!

 

- Vie publique.fr, pour comprendre le fonctionnement des institutions

 

- Un site d'information sur la vie politique française

 

 

 Voici un exemple, avec le devoir de Soliane L. 3èmeB, de ce que vous pouviez faire:

 

 
Les institutions de la Ve République.

 

 

Introduction.

Le 28 septembre 1958, 79,2 % des français ont approuvé par référendum* la Constitution* de la Ve République proposée par Charles de Gaulle. Elle est appliquée depuis le 4 octobre 1958. La Constitution est la loi suprême de l'État, elle organise tous les pouvoirs. Toutes les lois doivent être conformes à la Constitution.

 

Q°: Quelles sont les institutions de la Ve République et comment fonctionnent-elles?

 

 

I- Le pouvoir exécutif.

Il fait parti des trois pouvoirs constituant un État avec le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire. Dans un État, il désigne le pouvoir chargé de définir les règles, d'exécuter les lois et de gérer les affaires courantes de l'État. Ce pouvoir est détenu par le Président de la République ( I-A) ), le Premier ministre et le gouvernement ( I-B) ).

Le pouvoir exécutif a pour missions de faire respecter la loi et l'ordre public, diriger l'armée et les services publics, conduire la politique étrangère de l'État...

 

A) Le président de la République.

Le chef de l'État est élu au suffrage universel* par le peuple français grâce au référendum* de 1962. La constitution de la Ve République a renforcé les attributions du Président de la République avec la nomination du Premier ministre et le droit de dissolution. La durée du mandat présidentiel est passée de 7 à 5 ans depuis le référendum du 24 septembre 2000.
Les prérogatives* du Président de la République française sont définies par le titre II (article 5 à 19) de la Constitution, dont:

La nomination du Premier Ministre, la présidence du Conseil des ministres, la promulgation des lois, la représentation de la France à l'étranger, le titre de chef des armées, le détenteur du pouvoir exécutif, le plus haut magistrat de France... Le Président de la République joue un rôle primordial en matière diplomatique et a une fonction arbitraire.

 

B) Le 1er ministre et le gouvernement.

Le Premier ministre est nommé par le Président de la République. Ce dernier nomme ensuite les ministres (ministres d'État, ministres, ministres délégués et secrétaires d'État) sur proposition du Premier ministre. Celui-ci représente le chef de l'État devant le Parlement français et l'opinion publique.

Le Président de la République préside tous les mercredis le Conseil des ministres au Palais de l'Élysée. Le Premier ministre dirige l'action du Gouvernement en fonction du programme proposé aux électeurs. Cela se traduit par des décisions et projets de lois discutés en Conseil des ministres.

 

II- Le pouvoir législatif.

Il est l'un des trois pouvoirs constituant un État. Le peuple peut détenir une part de ce pouvoir lorsque des référendums* sont organisés. Le pouvoir législatif est détenu par le Parlement ( II-A) ), constitué de l'Assemblée nationale ( II -A) 1°) et du Sénat ( II -A) 2°).

 

A) Le Parlement.

Le Parlement est une assemblée composée de deux chambres : l'Assemblée nationale et le Sénat.

 

1°/L' Assemblée nationale.

L' Assemblée nationale est également appelée la chambre des députés. Elle est élue au suffrage universel* qui dispose, avec le Sénat, du pouvoir législatif. En cas de désaccord avec le Sénat, c'est elle qui a le dernier mot. Elle peut renverser le gouvernement et doit, pour cela, voter à la majorité une motion de censure*. Mais en revanche elle peut être, elle, renversé par le Président de la République.

L' Assemblée nationale est composée de 577 députés, chacun élu pour une législature* de 5ans. Le président de l'Assemblée nationale dirige les débats et peut faire appel aux forces armées pour en garantir la sécurité. Il a 6 vice-présidents qui peuvent le remplacer pendant les débats, 3 questeurs* qui gère l'Assemblée et 12 secrétaires élus pour contrôler la validité des votes.

Cette Assemblée a pour rôle de voter les lois, contrôler l'action gouvernementale et modifier la Constitution.

 

2°/Le Sénat.

Le Sénat est le représentant des collectivités territoriales et des Français résidant hors de France. Il a un rôle législatif mais à un degré de moins que l'Assemblée nationale. Un cas de désaccord entre les deux chambres c'est l'Assemblée nationale qui se prononce en dernier ressort. La responsabilité politique du gouvernement ne peut pas être mise en cause par le Sénat.

Le Sénat ne peut pas être dissout contrairement à la chambre des députés. Son président assure l'intérim* en de décès ou d'incapacité du chef d'État.

A partir de 2008, on est passé d'un mandat de 9ans avec renouvellement d'un tiers tous les trois ans, à un mandat de 6ans avec renouvellement par moitié tous les 3ans. Les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect* par un collège électoral. Ce collège comprend les représentants des conseils municipaux soit 95% du collège électoral, les conseillers généraux, les conseillers régionaux et les députés*.

 

B) L'élaboration des lois.

Une fois le projet ou la proposition déposée, la commission permanente de l'Assemblée ou du Sénat discute le nouveau texte. Elle désigne un rapporteur qui intervient au moment du vote pour présenter les conclusions de la commission. Il parle après le ministre compétent. C'est après le débat que la loi est votée. Elle peut être amendée.

 

C) Le vote des lois.

Le vote d'une loi se fait en plusieurs étapes:

  • L'initiative: Elle appartient au Gouvernement qui prépare des projets de lois et aux parlementaires (députés et sénateurs) qui préparent des propositions de loi.

  • Le dépôt: Les projets et les propositions sont examinés par le Parlement. Le dépôt d'un projet de loi se fait au Bureau de l'Assemblée nationale ou du Sénat. Une proposition de loi se fait au Bureau de l'assemblée du parlementaire.

  • L'examen de la 1ère assemblée: Le texte est examiné par la commission parlementaire. Elle désigne un rapporteur qui étudie le texte et qui rédige un rapport. Il peut comme les autres membres de la commission, proposer des modifications au texte de la future loi. Ce sont des amendement*. Le rapport est ensuite adopté par la commission.

  • Le vote de la 1ère assemblée: Le projet ou la proposition de loi peut être examiné(e) par la 1ère assemblée où il a été déposé. Les députés et les sénateurs votent d'abord pour chaque article et amendement, avant de voter sur l'ensemble du texte. Une fois adopté, le texte est transmis à la seconde assemblée (le Sénat ou l'Assemblée nationale).

  • La navette: La seconde assemblée examine le texte selon les mêmes règles après un délai de 4 semaines après sa transmission. Des amendements peuvent aussi être votés. Le texte est alors à nouveau transmis à la 1ère assemblée pour être examiné. C'est la navette. Pendant cette phase, seuls les articles modifiés sont étudiés.

  • L'adoption: Le projet ou la proposition de loi est adopté lorsqu'il est voté dans les mêmes termes par les 2 assemblées. Le Gouvernement peut convoquer une commission mixte paritaire en cas de désaccord. Elle est composée de 7députés et de 7sénateurs qui doivent proposer un texte commun voté ensuite par chaque assemblée En cas d'échec une nouvelle lecture du texte a lieu dans les deux assemblées et le Gouvernement peut donner le dernier mot à l'Assemblée nationale.

  • La promulgation: Le texte est ensuite promulgué par le Président de la République dans la quinzaine de jours qui suit. Il peut demander un nouvel examen du texte et le Conseil constitutionnel* peut être saisi pour vérifier qu'il n'est pas contraire à la Constitution. Après promulgation, la loi est publiée au Journal officiel avec les décrets* d'application pour qu'elle soit appliquée. Tout citoyen est censé ne pas ignorer la loi.

 

III- Les organes de contrôle.

 

A) Le conseil constitutionnel.

Le conseil constitutionnel est une institution française créée par la Constitution de la 5ème République du 4octobre 1958. Il veille à la régularité des élections nationales et référendums. Il se prononce sur la conformité à la Constitution des lois et de certains règlements dont il est saisi. Il intervient également dans certaines circonstances de la vie parlementaire et publique.

Il se situe au sommet d'aucune hiérarchie de tribunaux, ni judiciaires ni administratifs. Ses décisions s'imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles. Il a donc une grande autorité sur l'ensemble des institutions françaises.

Le Conseil constitutionnel se compose de neuf membres et se renouvelle par tiers tous les ans. Les membres sont désignés par le Président de la République et le président des assemblées du Parlement. Les anciens Présidents de la République font partie à vie du Conseil constitutionnel. Le président du Conseil constitutionnel est désigné par le chef d'État parmi les membres.

Le mandat de conseillers est de 9ans et n'est pas renouvelable. S'il y a une nomination en remplacement d'un membre empêché de finir son mandat, le mandat du remplaçant peut être prolongé si à l'expiration du mandat du conseiller remplacé, le remplaçant n'a pas occupé cette fonction pendant plus de 3ans.

Les conseillers nommés prêtent serment devant le Président de la République. L'âge ou la profession n'a aucune importance pour être membre. La fonction de conseille est incompatible avec celles de membre du Gouvernement ou du Conseiller économique et social et avec tout mandat électoral.
Les membres du Conseil constitutionnel peuvent choisir de cesser leurs fonctions et peuvent être déclarés démissionnaires d'office en cas d'incompatibilité ou d'incapacité physique permanente constatée.

 

 

B) Conseil d'État.

Le Conseil d'État est une institution publique ancienne qui remonterait au Moyen Âge.

Il a pour but:

  • De conseiller.

    Il est le conseiller du Gouvernement pour la préparation des projets de loi, d'ordonnance et de certains décrets*. Il traite également ses demandes d'avis et effectue à la demande du Gouvernement ou à sa propre initiative des études. Depuis la réforme constitutionnelle du 23juillet 2008, le Conseil d'État peut également être saisi par le président de l'Assemblée nationale ou du Sénat d'une proposition de loi élaborée par les parlementaires.

  • Juger l'administration.

    Le Conseil d'État est le juge ultime des activités administratives : pouvoir exécutif, collectivités territoriales, autorités indépendantes, établissements publics, organismes disposant de prérogatives de puissance publique.

  • Gérer la juridiction administrative.

    Le Conseil d'État est chargé d'assurer la gestion des 8cours administratives d'appel, des 42 tribunaux administratifs et de la Cour nationale du droit d'asile.

 

C) La Cour des comptes.

C'est une juridiction financière française de l'ordre administratif, chargée principalement de contrôler la régularité des comptes publics, de l'État, des établissements publics nationaux, des entreprises publiques, de la Sécurité Sociale et des organismes privés. Elle informe le Parlement, le Gouvernement et l'opinion publique sur la régularité des comptes.

La Cour des comptes comprend 7chambres composées d'1 président de chambre, de conseillers maîtres, de conseillers référendaires, d'auditeurs, de rapporteurs et d'experts. Chaque chambre se voit attribuer des domaines de compétences. La Cour est présidée par un Premier président. Le parquet* est constitué d'un procureur* général assisté d'avocats généraux.

Tous les membres de la Cour ont pour qualité magistrats, recrutés via l'ENA*, les officiers militaires et des cadres d'administration expérimentés.

La Cour peut recruter des experts.

 

Vocabulaire.

 

 

Référendum: Consultation directe au peuple à propos d'une question législative ou constitutionnelle.

Constitution: c'est la loi fondamentale d'un État qui définit les droits et les libertés des citoyens et l'organisation des pouvoirs.

Suffrage universel: Vote effectué par tous les citoyens.

Prérogative: Avantage attachée à une fonction.

Censure: Vote hostile au gouvernement.

Législature: Durée du mandat exercé par une assemblée législative.

Questeur: Membre du bureau d'une assemblée parlementaire, responsable de l'administration intérieure du budget.

Intérim: Période pendant laquelle une fonction est remplie par une autre personne que celle qui a été élue ou nommée.

Amendement: Modification apportée à un texte de loi.

Décret: Décision prise par le Président de la République ou le gouvernement pour nommer les fonctionnaires ou faire appliquer une loi.

ENA: École nationale d'administration.

Parquet: Ensemble des magistrats du ministère public.

Député: Membre de l'Assemblée nationale.

Conseil constitutionnel: Conseil pouvant intervenir lors de l'élaboration d'une loi, pour la la conformité de la loi à la Constitution.

Procureur: titulaire d'une procuration juridique.

 

 

 

II- LES ELECTIONS EN FRANCE

 

organigramme.jpg

 

voici un site pour tout comprendre aux élections: cliquez ICI

 

 

 Les Institutions françaises et l'UE

Les institutions de l'U-E
Instituions-UE.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pouvoir exécutif appartient conjoitement au Conseil européen et à la commission européenne.
Le pouvoir législatif est lui aussi partagé entre le parlement et la commission européenne.

Cliquez ICI (portail de l'Union Euroéenne) pour aller plus loin.

 

 

 L'ADMINISTRATION DE L'ETAT ET LES COLLECTIVITES TERRITORIALES

 

definition de collectivité territoriale (site de l'INSEE):

 

Les collectivités territoriales sont des structures administratives françaises, distinctes de l'administration de l'État, qui doivent prendre en charge les intérêts de la population d'un territoire précis.
Sont définies comme collectivités territoriales :
- les communes ;
- les
départements auxquels s'ajoutent les quatre départements d'outre-mer (Dom);
- les
régions auxquelles s'ajoutent également quatre régions d'outre-mer ;
- les collectivités à statut particulier ;
- les collectivités d'outre-mer (Com).

La Nouvelle-Calédonie (archipel d'Océanie situé en Mélanésie) est une collectivité dite sui generis ("de son propre genre"), à savoir une collectivité territoriale de la République française et non pas une collectivité d'outre-mer (Com).

cliquez ICI (site vie-publique.fr) et n'hésitez pas à vous promener dans le site!

 

L'administration de l'Etat:

En France, l’administration est rattachée au pouvoir exécutif et lui est subordonnée (art.20 de la Constitution).

On distingue l’administration d’État dont les compétences s’étendent à tout le territoire, l’administration territoriale dont les pouvoirs sont limités à la région, au département ou à la commune, et les établissements publics aux compétences spécialisées.

 

Afin de mener à bien ses activités, l’administration dispose de moyens propres : les prérogatives de puissance publique. Il s’agit de pouvoirs de commandement que ne détiennent pas les personnes privées, qui permettent à l’administration d’imposer sa volonté et qui lui sont transmis par le pouvoir exécutif dont elle dépend. Ainsi, par exemple, lorsque l’administration prend une décision à l’encontre d’un administré, elle peut sous certaines conditions la faire exécuter d’elle-même sans en demander la permission au juge, à la différence d’un particulier (ex : un propriétaire souhaitant faire expulser un locataire ne payant pas son loyer). C’est le privilège de l’« exécution d’office ».

 

L’administration est donc soumise pour la plupart de ses activités à un droit spécial, le droit administratif. Toutefois, le droit privé s’applique pour certaines de ses activités définies par la loi. (source: vie-publique.fr)

 

Pour aller plus loin, cliquez ICI

 

Repost 0
Published by LaBoussole - dans Archives collège
commenter cet article
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 18:49

                    HABITER LE MONDE RURAL

 

Définition de Rural: c'est tout ce qui concerne la campagne. C'est le contraire d'urbain.

 

I-Habiter le monde rural dans les pays du Sud

L'exemple du Vietnam

 

 

Commençons par cette vidéo de l'émission de France5 "Fourchette et sac à dos" qui nous fait découvrir, entre autre, l'alimentation au Vietnam et la riziculture.

cliquez ICI

 

 

 pour voir d'autres photos cliquez ici, c'est le blog d'un voyageur

Repost 0
Published by LaBoussole - dans Archives collège
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 18:21

La croissance économique, l'évolution démographique et leurs consquences sociales et culturelles

 

 

De 1945 à nos jours la population mondiale a fortement augmenté et a connu une élévation générale de son niveau de vie, principalement dans les pays industrialisés.

 

Quelles sont les conséquences sociales et culturelles de cet enrichissmeent extraordinaire et des évolutions démographique?

 

De 1945  à 1973: les "Trente glorieuses":

 

 

Définition: Trente Glorieuses : expression inventée par l'économiste français Jean Fourastié en 1979 pour désigner les trente années (approximativement 1945-1975) de forte croissance économique, de plein emploi et d'essor de la consommation. Cette expression fait référence aux " Trois Glorieuses ", les trois journées révolutionnaires des 27, 28, 29 juillet 1830.

 

Pendant cette période, la croissance économique est exceptionnelle. Les sociétés se transforment durablement, la consommation augmente fortement avec l'apparition de nouveaux produits, la consommation devient progressivement une consommation de masse. Consommer devient un phénomène social

La publicité vante les mérites des nouveaux biens de consommation et le crédit permet à une large part de la population de profiter de ces transformations. De plus, la baisse du temps de travail, l'amélioration du niveau de vie, le développement des moyens de transport et de communication et le plein emploi favorisent une société des loisirs.

 

Je vous propose des chansons, publicités ou autre qui illustrent cette période des Trente glorieuses

 

Commençons par la complainte du progrès de Boris Vian ,1955. Elle a d'abord été intitulée " Les arts ménagés ", du nom du salon qui se tenait tous les ans à Paris, au Grand Palais.

Cette chanson critique la société de consommation et ses dérives. De nouveaux objets apparaissent dans les maisons, parfois utiles parfois non (comme c'est étrange, il ne nous viendrait pas à l'idée d'acheter des choses inutiles aujourd'hui!!! :o))

 

Paroles:

Autrefois pour faire sa cour
On parlait d'amour
Pour mieux prouver son ardeur
On offrait son coeur
Aujourd'hui, c'est plus pareil
Ça change, ça change
Pour séduire le cher ange
On lui glisse à l'oreille
(Ah? Gudule!)

(Refrain 1:)
Viens m'embrasser
Et je te donnerai
Un frigidaire
Un joli scooter
Un atomixer
Et du Dunlopillo
Une cuisinière
Avec un four en verre
Des tas de couverts
Et des pell' à gâteaux

Une tourniquette
Pour fair' la vinaigrette
Un bel aérateur
Pour bouffer les odeurs

Des draps qui chauffent
Un pistolet à gaufres
Un avion pour deux
Et nous serons heureux

Autrefois s'il arrivait
Que l'on se querelle
L'air lugubre on s'en allait
En laissant la vaisselle
Aujourd'hui, que voulez-vous
La vie est si chère
On dit: rentre chez ta mère
Et l'on se garde tout
(Ah! Gudule)

(Refrain 2:)
Excuse-toi
Ou je reprends tout ça.
Mon frigidaire
Mon armoire à cuillères
Mon évier en fer
Et mon poêl' à mazout
Mon cire-godasses
Mon repasse-limaces
Mon tabouret à glace
Et mon chasse-filous

La tourniquette
A faire la vinaigrette
Le ratatine-ordures
Et le coupe-friture

Et si la belle
Se montre encore rebelles
On la fiche dehors
Pour confier son sort

(Coda:)
Au frigidaire
À l'efface-poussière
À la cuisinière
Au lit qu'est toujours fait
Au chauffe-savates
Au canon à patates
À l'éventre-tomates
À l'écorche-poulet

Mais très très vite
On reçoit la visite
D'une tendre petite
Qui vous offre son coeur

Alors on cède
Car il faut bien qu'on s'entraide
Et l'on vit comme ça
Jusqu'à la prochaine fois

 

 

Pourtant quand Boris Vian écrit le texte de cette chanson la consommation n'en est qu'à ses débuts: En 1956, 14% seulement des logements des Français disposent d'une douche ou d'une baignoire, 1% d'entre eux sont équipé d'un téléviseur...On est encore loin de ce qu'il pressent dans la chanson!

 

Publicité pour Moulinex en 1959

 

 

Cette pub illustre bien la société de consommation des Trente glorieuses!

 

En voici une excellente analyse d'E. Grange

 

Les publicitaires nous offrent une scène de ménage heureux. Dans une cuisine, où une ménagère est toute à sa préparation culinaire, arrive un homme au complet rayé. Il rentre du bureau et se glisse derrière sa belle et tendre pour lui offrir un cadeau. Cette femme est le stéréotype de la cuisinière modèle : tablier ajusté, cuisine étincelante, plats mitonnés avec amour.

Aux anges, elle semble dire à son mari : “Mais quelle merveille m’as tu encore apporté ? J’apprends tout juste à utiliser le merveilleux robot-charlotte et tu me couvres encore de cadeaux !“. Les mains jointes en signe de rêve exaucé, elle est sûre que son cher mari a pensé à la dernière nouveauté de chez Moulinex : le batteur électrique qui lui allégera bien la tâche pour monter ses œufs en neige…

Le mari a le beau rôle : il travaille et assure le bien être de sa petite famille. En 1959, les indicateurs (PIB, PNB) sont au vert et il peut compter sur une promotion professionnelle (le costume) et sociale (une belle résidence, les cadeaux). Généreux, il n’en reste pas moins intéressé dans ses offrandes puisque son regard oblique clairement vers les tomates farcies. Son regard approbateur montre que la cuisine de sa compagne le met en appétit. Il continuera à l’équiper pour leur plus grand plaisir car comme le dit le slogan :

“Pour elle, un Moulinex

Pour lui, des bons petits plats”

Cette publicité offre une vision assez machiste (l’homme travaille, la femme cuisine) d’un couple de Français. On y voit clairement que l’achat fait le bonheur dans une société de consommation.  Dans une époque où le portefeuille devient une arme de séduction massive, le chansonnier Boris Vian écrit la “complainte du progrès (les arts ménagers)”, une satire pétillante de la consommation de masse:“Autrefois pour faire sa cour, on parlait d’amour…Aujourd’hui, c’est plus pareil, ça change, ça change. Pour séduire le cher ange, on lui glisse à l’oreille : Oh Gudule, viens m’embrasser et je te donnerai un frigidaire, un joli scooter…et une tourniquette pour faire la vinaigrette…”

 

 

 

Eddy Mitchell, "A crédit et en stéréo", 1974 sur l'album Rocking In Nashville

 

Paroles:

J'ai trouvé l'air conditionné
Dans l'automobile que j'ai louée.
La ceinture de sécurité
Est en prime on me l'a donnée.
J'ai fait installer la radio
A crédit et en stéréo.

J'ai un nouveau téléviseur
Avec les trois chaînes en couleur
Radio, réfrigérateur
Qui peut aussi me donner l'heure.
Ma vie se résume en ces mots :
A crédit et en stéréo.

Tous mes impôts sont prélevés
Sur mon compte bancaire si léger.
Il reste alors dans mon chéquier
Des chèques en bois de peuplier.
Ils sont dépensés aussitôt
En crédit et en stéréo.

Pourtant un jour j'ai essayé
De mettre de l'argent de côté.
Sur la vie je me suis assuré,
Mais mes quittances sont impayées :
Tant pis je vais mourir idiot
A crédit mais en stéréo.

 

 

Publicité de 1968 (qui passait au cinéma) pour une banque.

Admirez, ha c'est beau la façon dont on voyait la modernité à l'apoque :o)

 

 
Une autre des années 60 pour Totale, juste pour la plaisir!
pub des années 70 pour le grand magasin parisien la Samaritaine

De 1973 à nos jours: le temps des crises.

 

L'année 1973 et le 1er choc pétrolier marque un brusque ralentissment de la croissance.

Le prix du pétrole augmente, les coûts de production augmentent et provoquent une inflation (une augmentation des prix). Les entreprises sommecent à délocaliser pour faire face à la concurrence, ce qui provoque des licenciements et la hausse du chômage.

Les enfants du Baby-Boom sont touchés de plien fouet par ces crises.

Dans le même temps les années 70 marquent de grandes transformations dans les paysages urbains, des immeubles remplacent des jardins, les périphéries des villes se couvrent de centres commerciaux etc.

 

On retrouve ce malaise dans les chansons des années 70 et 80 et le besoin d'une sorte de retour à "avant", une sorte de nostalgie, que l'on retrouve aussi dans les chansons:

 

Commençons par Eddy Mitchell, Il ne rentre pas ce soir, 1978

Chanson magnifique qui raconte la "tombée" dans le chômage d'un cadre supérieur, la dépression qui s'en suit et le suicide . Cette chanson montre que personne n'est à l'abri elle représente bien la peur diffuse de la crise des années 80.

 

 

Paroles:

Il écrase sa cigarette
Puis repousse le cendrier,
Se dirige vers les toilettes,
La démarche mal assurée.
Il revient régler ses bières,
Le sandwich et son café.
Il ne rentre pas ce soir.

Le grand chef du personnel
L'a convoqué à midi :
"J'ai une mauvaise nouvelle.
Vous finissez vendredi.
Une multinationale
S'est offert notre société.
Vous êtes dépassé
Et, du fait, vous êtes remercié."
Il n'y a plus d'espoir, plus d'espoir.
Il ne rentre pas ce soir.
Il s'en va de bar en bar.
Il n'y a plus d'espoir, plus d'espoir.
Il ne rentre pas ce soir.

Il se décide à traîner
Car il a peur d'annoncer
A sa femme et son banquier
La sinistre vérité.
Etre chômeur à son âge,
C'est pire qu'un mari trompé.
Il ne rentre pas ce soir.

Fini le golf et le bridge
Les vacances à St Tropez,
L'éducation des enfants
Dans la grande école privée.
I1 pleure sur lui, se prend
Pour un travailleur immigré.
Il se sent dépassé
Et, du fait, il est remercié.
Il n'a plus d'espoir, plus d'espoir.
Il ne rentre pas ce soir.
Il s'en va de bar en bar.
Il n'a plus d'espoir, plus d'espoir.
Il ne rentre pas ce soir.
suite de l'article à venir..........revenez-y!!

 

Repost 0
Published by LaBoussole - dans Archives collège
commenter cet article
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 18:47
                                                                                  LA SOLIDARITE

Signe d'appartenance à une communauté humaine où chacun à sa part de responsabilité, la solidarité est liée à la valeur de fraternité, à l'idée de justice et à la dignité de la personne.

Voici in exemple illustré de solidarité que nous avons abordé en classe: Les Restaurants du coeur.


Moi je file un rancard
A ceux qui n' ont plus rien
Sans idéologie discours ou baratin
On vous promettra pas
Les toujours du grand soir
Mais juste pour l' hiver
A manger et à boire

A tous les recalés de l' âge et du chômage
Les privés du gâteau les exclus du partage
Si nous pensons à vous c' est en fait égoïste
Demain nos noms peut-être grossiront la liste

Refrain

Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid

Autrefois on gardait toujours une place à table
Une chaise, une soupe, un coin dans l' étable
Aujourd' hui nos paupières et nos portes sont closes
Les autres sont toujours, toujours en overdose

J' ai pas mauvaise conscience, ça m' empêche pas d' dormir
Mais pour tout dire ça gâche un peu l' goût d' mes plaisirs
C' est pas vraiment ma faute si y' en a qui ont faim
Mais ça le deviendrait si on n' y change rien


Refrain

 


Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid


J' ai pas de solution pour te changer la vie
Mais si je peux t' aider quelques heures allons-y
Y' a bien d' autres misères trop pour un inventaire
Mais ça se passe ici, ici et aujourd' hui

Refrain

Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid
Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid

Dépassé le chacun pour soi
Quand je pense à toi je pense à moi
Je te promets pas le grand soir
Mais juste à manger et à boire
Un peu de pain et de chaleur
Dans les restos les restos du cœur
Aujourd' hui on n' a plus le droit
Ni d' avoir faim ni d' avoir froid


Vous pouvez lire l'article des les restos du coeur sur Wikipedia

Autre exemple de chanson pour la solidarité:

"We are the world" de USA for Africa (United Support of Artists for Africa) dirigé en tre autre par Michael Jackson.
Chanson enregistrée en Janvier 1985 avec de nombreux artsites américains très connus à l'époque, pour récolter des fonds (de l'argent) pour aider les populations africaines touchées par des famines.

USA For Africa - We Are The World

Un autre exepmle à la même période mais par des Français. pour venir en aide à l'Ethiopie, victime de terribles famines. Les dons récoltés par cette chanson, écrite en 85 par Renaud, ont été distribués à l'Organisation Non Gouvernementale (ONG) Medecin sans frontière (MSF).


Enfin, une chanson que vous connaissez sûrement et qui parle de solidarité, (mais qui n'a pas été écrite pour récolter des fonds!).
Chanson pour l'Auvergnat de Georges Brassens.

Lisez ou écoutez les paroles vous comprendrez pourquoi je la met dans ce blog.

Paroles:

Elle est à toi cette chanson
Toi l'Auvergnat qui sans façon
M'as donné quatre bouts de bois
Quand dans ma vie il faisait froid
Toi qui m'as donné du feu quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
M'avaient fermé la porte au nez
Ce n'était rien qu'un feu de bois
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manière d'un feu de joie


Toi l'Auvergnat quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel


Elle est à toi cette chanson
Toi l'hôtesse qui sans façon
M'as donné quatre bouts de pain
Quand dans ma vie il faisait faim
Toi qui m'ouvris ta huche quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
S'amusaient à me voir jeûner
Ce n'était rien qu'un peu de pain
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manière d'un grand festin


Toi l'hôtesse quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel


Elle est à toi cette chanson
Toi l'étranger qui sans façon
D'un air malheureux m'as souri
Lorsque les gendarmes m'ont pris
Toi qui n'as pas applaudi quand
Les croquantes et les croquants
Tous les gens bien intentionnés
Riaient de me voir emmener
Ce n'était rien qu'un peu de miel
Mais il m'avait chauffé le corps
Et dans mon âme il brûle encore
A la manière d'un grand soleil

Toi l'étranger quand tu mourras
Quand le croqu'mort t'emportera
Qu'il te conduise à travers ciel
Au père éternel



Repost 0
Published by LaBoussole - dans Archives collège
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 16:26

ROME

Thème 1 : DES ORIGINES A LA FIN DE LA REPUBLIQUE : FONDATION, ORGANISATION POLITIQUE, CONQUETES

 

Comment une petite cité a pu fonder et organiser un immense empire autour de la Méditerranée ?


La fondation de Rome

Il y a un proverbe qui dit que Rome ne s'est pas faite en un jour...c'est certain!
Entre la légende de la fondation et les traces archéologiques on retrouve des points commun et des dates qui concordent, mais aussi de grandes différences....

La légende rapportée entre autre par l'Eneide du poéte latin Virgile ou encore l'historien Tite Live (ne pas prononcer à l'anglaise c'est un nom latin!!!!) nous racontent cette fondation.
Il ne faut pas oublier que ces auteurs sont contemporains de Jules César et de son fils adoptif Octave (futur empereur Auguste) et que pour pouvoir justifier aux yeux de la population tous les pouvoirs que prennent ces hommes, il faut faire remonter leurs ancêtres au mythe fondateur de Rome donc a Enée et Romulus!!! C'est malin non?? ;-)

L'image de Rome est indissociable (inséparable) de la statue en bronze de la louve du Capitole allaitant les jumeaux Rémus et Romulus.
Certains historiens pensent aujourd'hui que les jumeaux n'ont jamais existé et que le nom Romulus a été inventé après, d'autres pensent que ce nom dérive d'un nom étrusque.
En fait personne ne sait si Romulus a existé ou non




Les 7 collines de Rome

D'après la légende, Romulus aurait fondé Rome en - 753 en traçant un sillon avec une charrue pour délimiter la cité.
On ne sait pas si Romulus existait ou pas mais il est certain que pour pouvoir tracer les contour d'une cité, il fallait un personnage important et respecté, donc peu importe son nom, il est certain que la fondation d'un mur d'enceinte délimitant la cité est un acte politique important.

L'archéologie nous prouve qu'il existait bien 4 murs datant d'époques succesives sur la colline du Palatin, dont le plus ancien date d'environ  750 av J.-C. soit la période de la fondation légendaire de Rome par Romulus. Cet ancien "mur" (ou plutôt ses traces archéologiques) pourrait donc être la fameux sillon tracé par Romulus, détérminant les les limites juridiques et sacrées de la future Rome selon une coutume étrusque (civilisation puissante et extrêmement avancée vivant en Etrurie, au Nord de l'Italie).

Les archéologues ont été capables de dater le mur grâce aux morceaux de poterie (des tessons) retrouvés dans les fondations du mur (puisque le mur lui-même n'existe plus!) et permettant une datation assez précise.


D'autres vestiges ont été retrouvés dans la plaine du Forum, comme les traces de cabanes datées du VIIIe siècle (8è siècle).

fond de cabane avec ses trous de poteaux (le reste de la cabane a disparu puisqu'elle était en bois!)


Urne funéraire en forme de cabane primitive


Pour peupler sa cité qui ne comptait pas assez de femmes, la légende raconte que Romulus a enlevé par la ruse les femmes d'un peuple voisin: les Sabins.
Cet enlèvement des Sabines (femmes des Sabins) est un épisode très célébre de la fondation de Rome qui a inspiré de nombreux artistes (voir rubrique "histoire des arts 6è").


"l'enlèvement des Sabines" par le peintre Nicolas Poussin, 1637.

"L'enlèvement des Sabines" par le peintre Jacques-Louis David, 1799.

Pendant plus de 2 siècles Rome a été gouvernée par des rois étrusques dont l'influence de certains a été particulièrement forte.
Sous les rois étrusques la ville se dote d'un centre urbain: le Forum, de sanctuaires...
Des travaux d'asséchement des marais sont entrepris dans la partie basse comme en témoigne le cloaca Maxima (grand égout), un des plus ancien monument de Rome qui devait drainer la plaine du Forum.

File:Cloaca Maxima 2.jpg
Le cloaca maxima, terminé sous le régne de tarquin le Superbe, selon la tradition.


En 509 av. J.-C. le dernier roi étrusque Tarquin le Superbe est chassé de Rome par une révolte de la population contre les agissement du roi, d'après la légende.

La République
s'installe alors pour remplacer la royauté, mais cela prend du temps.
La haine de la royauté va devenir un trait important de la mentalité politique romaine (ce qui explique l'assassinat de Jules César beaucoup, beaucoup plus tard, on y reviendra!).

En fait, Rome n'est pas une démocratie comme la notre aujourd'hui.
Seuls les citoyens romains ont le droit de voter (comme a Athènes) et c'est une oligarchie de patriciens qui domine la plèbe (les plébéiens)
[voir le vocabulaire dans le cours].

organisation-sociale-Republique-romaine.JPGL'organisation politique de la République romaine (Belin, 6è, 2009)


Les conquêtes de Rome

La conquête de la Gaule par Jules César: La guerre des gaules
 



Les peuples de la Gaule avant la conquête de Jules César.


La conquête de la Gaule par Jules César

Date à retenir: la bataille d'Alésia contre vercingetorix en - 52


Voici une vidéo expliquant comment l'archéologie aérienne peut nous aider à mieux comprendre la bataille d'Alésia... étonnnant!

 

Repost 0
Published by LaBoussole - dans Archives collège
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 18:05

LA DEFENSE ET LA PAIX

Ce chapitre d'éducation civique doit aborder les thèmes de la défense nationale, de la sécurité collective et de la paix, mais aussi celui de la solidarité et de la coopération internationale.

Les documents de référence pour ce chapitre sont:
- La Constitution de 1958 (Articles 5, 15, 21, 34, 35).
- La charte des Nations Unies de 1945 (Article 1 et chapitre 7).
- Le traité sur l'Union européenne du 7 fevrier 1992 (Titre V: Dispositions concernant une politique étrangère de sécurité commune).

Rappel de la recherche que vous devez faire:
- Lire article 1 et Chapitre 7 de la charte de l'ONU de 1945. (Voir ci-dessous, titres en vert, ou sur le site de l'ONU).
- Sur l'ONU: Sa mission, Son fonctionnement, ses moyens d'action, les différentes institutions qui la composent et leur rôle (ex: HCR, UNESCO, FAO...).
- Sur des ONG (Organisation Non Gouvernementale): vous devez chercher 3 ONG de votre choix et dire quelles sont leurs actions et leur mode de fonctionnement.
Les exemples ne manquent malheureusement  pas avec le seisme en Haiti.
- Une recherche sur la Défense nationale: Ses missions dans le contexte mondial et européen actuel et son organisation.

Je rappelle que vous pouvez imprimer des organigrammes souvent plus lisibles que de longs paragraphes.
N'oubliez pas que vous devez faire les recherches sur des sites intitutionnels (officiels) et que cette recherche constitue la base de votre cours (du fait de mon absence). N'imprimez donc pas 15 pages par sujet puisque vous ne pourrez pas tout retenir! Il faut cependant tout de même répndre aux questions posées pour la recherche.
Vous pouvez agrémenter vos recherches de photos ou de cartes.
Vous devez obligatoirement faire apparaitre toutes les sources que vous utilisez pour la recherche (même les photos ou les cartes).
Vous devez aussi faire ce travail sur des feuilles recto (uniquement) pour pouvoir coller ce travail dans le cahier au fur et à mesure de leur utilisation.


la charte des Nations Unies (ONU):

La Charte est l'instrument constitutif de l'Organisation des Nations Unies. Elle fixe les droits et les obligations des États Membres et porte création des organes et des procédures.

Convention internationale, elle codifie les grands principes des relations internationales, depuis l'égalité souveraine des États jusqu'à l'interdiction d'employer la force dans ces relations.

Le Préambule de la Charte des Nations Unies exprime les idéaux et les buts communs de tous les peuples dont les gouvernements se sont réunis pour former l'Organisation des Nations Unies.

La Charte peut être amendée à la suite d'un vote à la majorité des deux tiers des membres de l'Assemblée générale, avec ratification par les deux tiers des membres de l'Organisation, y compris les cinq membres permanents du Conseil de sécurité.

En 1945, les représentants de 50 pays à la Conférence des Nations Unies sur l'organisation internationale se sont rencontrés à San Francisco pour élaborer la Charte des Nations Unies. Ils prirent pour base de leurs travaux les propositions rédigées entre août et octobre 1944 à Dumbarton Oaks (États-Unis) par les représentants de la Chine, des États-Unis, du Royaume-Uni et de l'URSS.

La Charte fut signée le 26 juin 1945 par les représentants des 50 pays; la Pologne, qui n'avait pas été représentée à la Conférence, la signa plus tard, mais elle fait néanmoins partie des 51 États Membres originels.
                                                                                                                                              (source)

Chapitre I : Buts et principes

Article 1

Les buts des Nations Unies sont les suivants :

  1. Maintenir la paix et la sécurité internationales et à cette fin : prendre des mesures collectives efficaces en vue de prévenir et d'écarter les menaces à la paix et de réprimer tout acte d'agression ou autre rupture de la paix, et réaliser, par des moyens pacifiques, conformément aux principes de la justice et du droit international, l'ajustement ou le règlement de différends ou de situations, de caractère international, susceptibles de mener à une rupture de la paix;
  2. Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l'égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d'eux-mêmes, et prendre toutes autres mesures propres à consolider la paix du monde;
  3. Réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d'ordre économique, social, intellectuel ou humanitaire, en développant et en encourageant le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinctions de race, de sexe, de langue ou de religion;
  4. Être un centre où s'harmonisent les efforts des nations vers ces fins communes.

Chapitre VII : Action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et d'acte d'agression

Article 39

Le Conseil de sécurité constate l'existence d'une menace contre la paix, d'une rupture de la paix ou d'un acte d'agression et fait des recommandations ou décide quelles mesures seront prises conformément aux Articles 41 et 42 pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.

Article 40

Afin d'empêcher la situation de s'aggraver, le Conseil de sécurité, avant de faire les recommandations ou de décider des mesures à prendre conformément à l'Article 39, peut inviter les parties intéressées à se conformer aux mesures provisoires qu'il juge nécessaires ou souhaitables. Ces mesures provisoires ne préjugent en rien les droits, les prétentions ou la position des parties intéressées. En cas de non-exécution de ces mesures provisoires, le Conseil de sécurité tient dûment compte de cette défaillance.

Article 41

Le Conseil de sécurité peut décider quelles mesures n'impliquant pas l'emploi de la force armée doivent être prises pour donner effet à ses décisions, et peut inviter les Membres des Nations Unies à appliquer ces mesures. Celles-ci peuvent comprendre l'interruption complète ou partielle des relations économiques et des communications ferroviaires, maritimes, aériennes, postales, télégraphiques, radioélectriques et des autres moyens de communication, ainsi que la rupture des relations diplomatiques.

Article 42

Si le Conseil de sécurité estime que les mesures prévues à l'Article 41 seraient inadéquates ou qu'elles se sont révélées telles, il peut entreprendre, au moyen de forces aériennes, navales ou terrestres, toute action qu'il juge nécessaire au maintien ou au rétablissement de la paix et de la sécurité internationales. Cette action peut comprendre des démonstrations, des mesures de blocus et d'autres opérations exécutées par des forces aériennes, navales ou terrestres de Membres des Nations Unies.

Article 43

  1. Tous les Membres des Nations Unies, afin de contribuer au maintien de la paix et de la sécurité internationales, s'engagent à mettre à la disposition du Conseil de sécurité, sur son invitation et conformément à un accord spécial ou à des accords spéciaux, les forces armées, l'assistance et les facilités, y compris le droit de passage, nécessaires au maintien de la paix et de la sécurité internationales.
  2. L'accord ou les accords susvisés fixeront les effectifs et la nature de ces forces, leur degré de préparation et leur emplacement général, ainsi que la nature des facilités et de l'assistance à fournir.
  3. L'accord ou les accords seront négociés aussitôt que possible, sur l'initiative du Conseil de sécurité.. Ils seront conclus entre le Conseil de sécurité et des Membres de l'Organisation, ou entre le Conseil de sécurité et des groupes de Membres de l'Organisation, et devront être ratifiés par les États signataires selon leurs règles constitutionnelles respectives.

Article 44

Lorsque le Conseil de sécurité a décidé de recourir à la force, il doit, avant d'inviter un Membre non représenté au Conseil à fournir des forces armées en exécution des obligations contractées en vertu de l'Article 43, convier ledit Membre, si celui-ci le désire, à participer aux décisions du Conseil de sécurité touchant l'emploi de contingents des forces armées de ce Membre.

Article 45

Afin de permettre à l'Organisation de prendre d'urgence des mesures d'ordre militaire, des Membres des Nations Unies maintiendront des contingents nationaux de forces aériennes immédiatement utilisables en vue de l'exécution combinée d'une action coercitive internationale. Dans les limites prévues par l'accord spécial ou les accords spéciaux mentionnés à l'Article 43, le Conseil de sécurité, avec l'aide du Comité d'état-major, fixe l'importance et le degré de préparation de ces contingents et établit des plans prévoyant leur action combinée.

Article 46

Les plans pour l'emploi de la force armée sont établis par le Conseil de sécurité avec l'aide du Comité d'état-major.

Article 47

  1. Il est établi un Comité d'état-major chargé de conseiller et d'assister le Conseil de sécurité pour tout ce qui concerne les moyens d'ordre militaire nécessaires au Conseil pour maintenir la paix et la sécurité internationales, l'emploi et le commandement des forces mises à sa disposition, la réglementation des armements et le désarmement éventuel.
  2. Le Comité d'état-major se compose des chefs d'état-major des membres permanents du Conseil de sécurité ou de leurs représentants. Il convie tout Membre des Nations Unies qui n'est pas représenté au Comité d'une façon permanente à s'associer à lui, lorsque la participation de ce Membre à ses travaux lui est nécessaire pour la bonne exécution de sa tâche.
  3. Le Comité d'état-major est responsable, sous l'autorité du Conseil de sécurité, de la direction stratégique de toutes forces armées mises à la disposition du Conseil. Les questions relatives au commandement de ces forces seront réglées ultérieurement.
  4. Des sous-comités régionaux du Comité d'état-major peuvent être établis par lui avec l'autorisation du Conseil de sécurité et après consultation des organismes régionaux appropriés.

Article 48

  1. Les mesures nécessaires à l'exécution des décisions du Conseil de sécurité pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales sont prises par tous les Membres des Nations Unies ou certains d'entre eux, selon l'appréciation du Conseil.
  2. Ces décisions sont exécutées par les Membres des Nations Unies directement et grâce à leur action dans les organismes internationaux appropriés dont ils font partie.

Article 49

Les Membres des Nations Unies s'associent pour se prêter mutuellement assistance dans l'exécution des mesures arrêtées par le Conseil de sécurité.

Article 50

Si un État est l'objet de mesures préventives ou coercitives prises par le Conseil de sécurité, tout autre État, qu'il soit ou non Membre des Nations Unies, s'il se trouve en présence de difficultés économiques particulières dues à l'exécution desdites mesures, a le droit de consulter le Conseil de sécurité au sujet de la solution de ces difficultés.

Article 51

Aucune disposition de la présente Charte ne porte atteinte au droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un Membre des Nations Unies est l'objet d'une agression armée, jusqu'à ce que le Conseil de sécurité ait pris les mesures nécessaires pour maintenir la paix et la sécurité internationales. Les mesures prises par des Membres dans l'exercice de ce droit de légitime défense sont immédiatement portées à la connaissance du Conseil de sécurité et n'affectent en rien le pouvoir et le devoir qu'a le Conseil, en vertu de la présente Charte, d'agir à tout moment de la manière qu'il juge nécessaire pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.

Repost 0
Published by LaBoussole - dans Archives collège
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 18:01
Pour connaitre la liste des concepts clés que vous devez maîtriser pour le DNB reportez-vous à la rubrique "éducation civique 3è" ou cliquez ICI.

Repost 0
Published by LaBoussole - dans Archives collège
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 17:58

Liste des concepts clés à maîtriser pour le DNB en éducation civique

 


Les concepts occupent une place majeure dans la cohérence de l’éducation civique

 

Classe de sixième

Les concepts-clés :

Questions du programme :

Droits et devoirs de la personne

Le sens de l'école
le collège, un lieu pour apprendre, une communauté éducative :
la vie au collège ; 
l’éducation : un droit pour tous.
Les droits et les devoirs de la personne
l’élève, une personne qui a des droits et des obligations ; l’élève et la citoyenneté.
La responsabilité vis à vis du cadre de vie, de l'environnement et du patrimoine
dimensions sociales de la responsabilité des élèves.

 

Classe de cinquième

Les concepts-clés :

Questions du programme :

Egalité, solidarité, sécurité

L’égalité devant la loi ; le refus des discriminations ; la dignité de la personne.
L’esprit de solidarité ; la solidarité instituée.
La sécurité au collège et dans la vie  quotidienne ; face aux risques majeurs.

 

Classe de quatrième

Les concepts-clés :

Questions du programme :

Libertés, droits, justice

Les libertés individuelles et collectives ; des droit de nature différente ; les enjeux de l’information.
Les principes de la justice ; l’organisation judiciaire ; les voies de recours.
Les droits de l’homme et l’Europe : des valeurs communes ; des identités nationales ; une citoyenneté européenne.

 

Classe de troisième

Les concepts-clés :

Questions du programme :

Citoyenneté, démocratie

Le citoyen, la République, la démocratie
La citoyenneté ; les valeurs, principes et symboles de la République ; la démocratie.
L’organisation des pouvoirs de la République
Les institutions de la Vème République ; l’administration de l’Etat et les collectivités territoriales ; les institutions françaises et l’Union européenne; les élections.
La citoyenneté politique et sociale
les acteurs ; les citoyens dans la vie sociale.
Les débats de la démocratie
l’opinion publique et les médias et, au choix : L’Etat en question ; l’expertise scientifique et technique dans la démocratie ; la place des femmes dans la vie sociale et politique.
La défense et la paix
La Défense nationale, la sécurité collective et la paix ; la solidarité et la coopération internationale.


Le concept de citoyenneté est la « colonne vertébrale » des programmes d’éducation civique, il se construit  progressivement de la 6ème à la 3ème.

Repost 0
Published by LaBoussole - dans Archives collège
commenter cet article