Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 17:50

                 LES ETATS - UNIS, UNE SUPERPUISSANCE
Terminale S

(cet article sera complété au fur et à mesure)
 À 3h56, dans la nuit du 20 au 21 juillet 1969, Neil Armstrong met le pied (gauche) sur la Lune . Un milliard d'être humains suivent l'exploit en temps réel ou presque sur leurs écrans de télévision. À leur attention, Neil Armstrong (38 ans) lâche une phrase vouée à l'Histoire : «Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour l'humanité». Précisons qu'il avait préparé cette phrase avant son départ et l'avait soumise à ses supérieurs de la NASA.

L'astronaute est rejoint un quart d'heure plus tard par Edwin «Buzz» Aldrin et avec lui plante la bannière étoilée sur la Lune. Dans le ciel, la capsule Apollo poursuit le tour de la Lune avec à son bord le troisième homme de l'équipage, Michaël Collins. Neil Armstrong avait été désigné pour être le premier à marcher sur la Lune car il était un civil et non un militaire comme ses deux compagnons.

 

                                                                                                                                                                                                                                       

 

La notion de puissance

Le géographe Gérard Dorel définit une puissance mondiale, comme « un Etat qui dans le monde se distingue non seulement par son poids territorial, démographique et économique mais aussi par les moyens dont il dispose pour s'assurer d'une influence durable sur toute la planète en termes économiques, culturels et diplomatiques.

Cela suppose donc :

 

La capacité d'innover en permanence

 

La capacité de dominer les marchés et ceci en s'appuyant sur des firmes mondialement connues et étendues

 

La maîtrise d'instruments monétaires reconnus et acceptés mondialement

 

La faculté de diffuser ses propres valeurs idéologiques

 

La possibilité de disposer des moyens militaires et financiers pour imposer son arbitrage dans les conflits régionaux.

 

De ces divers attributs découlent son poids, son rang et le rôle qu'exercent, en tant que centres mondiaux d'impulsion, ses métropoles et ses grandes régions productrices de biens matériels et immatériels. »

 

Les États-Unis rassemblent l’ensemble des critères (politique, militaire, économique, culturel,  etc.) qui permettent de définir une puissance à l’échelle continentale et mondiale.

Zbigniew Brzezinski écrit qu’« aucune puissance ne peut prétendre rivaliser avec les États-Unis dans les quatre domaines clés – militaire, économique, technologique et culturel – qui font une puissance globale » (Le Grand Echiquier : l’Amérique et le reste du monde, Bayard, 1997).

On peut donc parler de superpuissance car tous les critères de la puissance y sont combinés et atteignent leur maximum d’intensité, faisant du pays un État capable d'exercer une autorité et une influence déterminantes dans l'espace mondial, et ce dans de nombreux domaines.

 

La notion d'hyperpuissance lire l'article d'Hubert Vedrine qui revient sur ce mot qu'il a forgé pour parler de la superpuissance étatsunienne.

Le lire ICI

 

 


L'hyme américain (The Star-Spangled Banner = La Bannière étoilée, écrite en 1814) chanté par Beyonce au Superbowl 2004.
.



Bon, pour continuer dans la détente, voici une vidéo que vous connaissez sans doute, mais qui m'avait fait beaucoup rire à l'époque.
C'est la fameuse "chanson du Dimanche".
Celle-ci avait pour thème la campagne éléctorale de B. Obama (je vous rappelle, pour que vous compreniez mieux les paroles, qu'il était face à J. Mc Cain comme autre candidat).


                                                                   Retrouvez toutes les chansons du dimanche (donc chaque dimanche!) sur ce site

Dans le même esprit cette chanson It's a new day de  Will.i.am (leader des Black Eyed Peas) écrite dans la nuit de l'élection d'Obama pour célébrer cette victoire. Il avait déjà écrit le titre "Yes we can" pendant la campagne éléctorale


Et maintenant, quelques magnifiques photos et images satellites de la prestation de serment de B. Obama le 20 Janvier 2009 à Washington.

Washington, DC on January 20, 2009. (JEWEL SAMAD/AFP/Getty Images) #



Retrouvez-en plus sur le site de "the big picture" (n'hésitez pas à vous promener dans ce site incroyable).

 

La puissance américaine s’est bâtie sur un immense territoire.

 

  

 

La maitrise des espaces par les colons aura duré tout le XIX° siècle pour aller de la côte est à la côte ouest.

 

 

 

Les ressources en minerais, gaz, pétrole, charbon placent les Etats-Unis aux premiers rangs des producteurs planétaires.

 

 

 

Les Américains savent également utiliser les faveurs du relief et du climat de certaines régions. L’agriculture américaine est une des plus puissantes du monde (le food power) voir vidéo tout en bas de l'article.

Les Grandes Plaines centrales arrosées par de puissants fleuves encouragent depuis longtemps le développement agricole : blé, orge, maïs, élevage. Le sud du pays (Floride…) sous influences tropicales s’est spécialisé dans la culture de plantes ou de fruits réclamant des températures clémentes et une saison humide (Coton, oranges…). Aujourd’hui, les Etats-Unis contrôlent à leur guise les marchés mondiaux de céréales ou de viande.

 

 

 

     

 

En plus d’un territoire aux richesses variées, le pays dispose d’un énorme potentiel humain. Certes, les Etats-Unis se placent derrière la Chine, l’Inde et la Russie quand on considère les niveaux de population. Mais les grandes villes américaines comptent parmi les plus peuplées au monde. (C’est d’ailleurs sur la côte Est que se trouve l’une des puissantes mégalopoles planétaires).

 

 


La population américaine affiche sa diversité ethnique: aux Européens arrivés sur le territoire dès le XVII° siècle (Anglais, Français, Allemands, Irlandais, Italiens, Polonais…) s’associent des minorités indiennes (Présentes bien avant la colonisation occidentale), africaines (Issues de la traite des Noirs du XVII° au XIX° siècle) et asiatiques.

 

 

 

 

 

 

 

Ce brassage culturel est à l’origine d’une société originale et ouverte aux influences venues d’horizons très éloignés. (Malgré quelques flambées de xénophobies dont l’histoire américaine se fait encore l’écho).

 

 

Les Américains ont rigoureusement organisé leur territoire. Aujourd’hui, l’influence mondiale du pays trouve son assise sur quelques régions particulièrement en avance.

- La Sun Belt, « la ceinture du soleil ». Les littoraux du Pacifique et des Caraïbes concentrent les richesses nationales et donnent aux Etats-Unis l’occasion de déployer leur puissance économique. C’est ici que se trouvent les centres de la Haute- Technologie, combinant laboratoires de recherches, universités et entreprises. Des états comme la Californie, le Texas apparaissent même comme des pôles incontournables de l’aire Pacifique. L’attraction sur l’Asie est réelle. Des milliers d’étudiants chinois, japonais, taïwanais viennent s’instruire dans les prestigieux campus américains. D’autres populations, plus défavorisées, venues du Mexique ou d’Amérique du Sud passent dans la clandestinité la frontière, à la recherche d’un Eldorado promis.

 

 

...

La régionalisation des États-Unis d’après les travaux de G. Dorel et A. Reynaud.

Cliquez ICI pour une épistémologie de la notion de "belt" dans la géo scolaire française.

 

 

L'organisation tripartite du territoire américain (3 belts)

 L’organisation des Etats-Unis fait apparaître trois ensembles : le Nord-Est, le « croissant périphérique » et l’intérieur.

 

 Le Nord-Est rassemble plus du tiers de la population, est fortement urbanisée ; ses métropoles concentrent des fonctions de commandement. Développé au siècle dernier par l’industrie, cet ensemble demeure fortement industrialisé même si aujourd’hui, du fait de la prédominance des activités tertiaires, on qualifie le système économique de postindustriel. Cet espace est l’un des centres d’impulsion de la Triade, c’est le symbole de la puissance économique, financière et politique des Etats-Unis.

 

 Le « croissant périphérique » ou la « sun belt » s’étire le long des  façades maritimes Est et Ouest des Etats-Unis ainsi que le long de la frontière mexicaine. Cette aire rassemble 120 millions d’habitants et connaît une forte croissance démographique en raison de son développement économique basé sur les technologies de pointe (ex : Silicon Valley en Californie) et sur l’agrobusiness (*complexe qui intègre toutes les activités centrée sur la production agricole de l’amont –par exemple fourniture d’aliments pour le bétail- à l’aval –par exemple transformation et commercialisation de la production-). Cette aire est également fortement urbanisée notamment dans les quatre régions motrices que sont la Floride, le Texas, la Californie et Pugetopolis (de Portland à Vancouver au Canada). Ces quatre régions motrices sont fortement intégrées dans la mondialisation et caractérisent la puissance des Etats-Unis.

 

 L’intérieur, « diagonale du vide » :

Cet espace et faiblement peuplé soit parce que sa valorisation est essentiellement agricole (Grandes Plaines), soit parce que les contraintes naturelles freinent l’installation des hommes (Rocheuses).

 


le réseau de transport aux E-U


- Les grandes villes américaines sont aussi les lieux où s’exprime le plus clairement la puissance du pays.

New- York est bien à cet égard la vitrine de l’opulence et de la réussite de la nation. (Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les organisations d’Al-Qaïda ont choisi de frapper la ville le 11 Septembre 2001). C’est ici que se concentrent les grands bâtiments où sont prises les décisions économiques, politiques et militaires engageant l’avenir du globe. Wall Street s’impose comme un centre boursier mondial. Le Palais des Nations Unies abrite le travail de l’ONU et dirige toutes les opérations armées menées par les Casques Bleus. Enfin, c’est dans les gratte-ciel de Manhattan que les multinationales les plus puissantes ont installé leur siège de direction et contrôlent tout un réseau d’entreprises dispersées sur l’ensemble du globe.

 

 

Population et villes aux E-U

 

Vue aérienne de New York

 

Une métropole est une ville qui se signale par la forte concentration des fonctions relevant du tertiaire supérieur (bourses, banques, sièges sociaux, services aux entreprises, centres de recherche). L’aire d’influence est au moins régionale.

 

Une mégalopole désigne une grande région urbaine composée de plusieurs métropoles qui se rejoignent. Une gigantesque conurbation donc caractérisée par l’extrême concentration des hommes, des pouvoirs et des réseaux.

Il n’en existe que trois dans le monde dont celle du littoral Nord-Est des Etats-Unis.

Le terme de mégalopolis pour la désigner a été inventé par un géographe français, J.Gottmann.



! Ne pas confondre mégalopole et mégapole (qui elle est une ville de plus de 10 millions d'habitants!)



Une population concentrée sur la façade atlantique

 



 

Evolution de la mégalopolis (aussi parfois appellée BosWash)





Structure de la ville américaine

 

 

  Même structure avec une ville sur un front d'eau comme Chicago

 




Ces deux illustrations vous montrent d’une façon particulièrement explicite la densité de population peuplant Manhattan le jour et la nuit.

Et si ces gratte-ciels humains diurnes ne suffisent pas à vous donner le vertige, les chiffres bruts le feront surement:

Entre 8:00AM et 8:59 AM sur un jour moyen de l’automne 2007 le métro de NYC a transporté 388.802 passagers dans le CBD [city business district] à bord de 370 trains sur 22 voies. En d’autres termes, un train transportant 1.050 personnes traversait le CBD toutes les 6 secondes.



 

 

 

  • Les métropoles états-uniennes se signalent par une combinaison de traits caractéristiques ;
  • Des CBD plus ou moins anciens, aux constructions très verticales (les gratte-ciel) concentrant les fonctions du tertiaire supérieur (sièges sociaux, banques, bourses, services aux entreprises). Ils symbolisent la puissance du capitalisme US.
  • Une auréole de pauvreté concentrant insalubrité et insécurité entoure le CBD.
  • Des banlieues très étendues et horizontales pour classes moyennes et aisées même si il y a aussi des banlieues pauvres.
  • Une forte ségrégation spatiale selon l’appartenance ethnique avec tendance à la ghettoïsation (Chinatown, Little Italy, Little Taipeh )
  • Un plan en damiers (voies de circulation se recoupent à angle droit)

 

 

Les métropoles états-uniennes se transforment:

 

  • Les centres se vident
  • Les banlieues s’étalent repoussant sans cesse les limites des agglomérations ce qui allongent les migrations pendulaires.
  • Les banlieues ne sont pas que des espaces résidentiels, elles accueillent de plus en plus d’activités.
  • Les activités industrielles reculent et laissent place à des friches industrielles plus ou moins vite réutilisées
  • Les activités tertiaires se développent renforçant la métropolisation
  • Le centre, en dehors du CBD, se dégrade. Le départ des classes moyennes et supérieures remplacées par des pauvres et des immigrés en situation précaire fait fondre les recettes fiscales des municipalités.
  • Des opérations de rénovation et de réhabilitation tentent d’y remédier
  • Si elles réussissent elles favorisent la gentrification

 

 



The New York stock exchange (la bourse de Wall Street)

 


Carte : La prédominance des firmes multinationales américaines dans le monde en 2003

La puissance des Etats-Unis n’est pas seulement économique ou financière. Elle est également militaire (Le hard power).

Le pays installe à travers les mers des dizaines de bases navales, ses flottes sillonnent de vastes espaces océaniques. Ce dispositif stratégique répond à une nécessité fondamentale : la maîtrise des circuits d’approvisionnement en pétrole. Washington s’intéresse particulièrement à la situation politique troublée du Moyen Orient. Les interventions récentes des Marines en Afghanistan et en Irak ne sont pas le fruit du hasard. Les multinationales américaines entendent protéger leurs intérêts liés aux monarchies du golfe persique.

La domination militaire des Etats-Unis repose également sur un réseau complexe d’alliances et d’ententes dont l’OTAN n’est qu’un aspect.

 

 





Carte : Les relations diplomatiques des Etats-Unis dans le monde en 2003

L’Amérique appuie l’influence planétaire qui est la sienne sur la diffusion à grande échelle de sa culture (le soft power).

Les médias sont le vecteur essentiel par lequel s’accomplit ce que certains appellent « l’américanisation du monde ». Films, programmes télévisés, succès musicaux envahissent les chaînes nationales de nombreux pays.

Les modes alimentaires ou vestimentaires venues d’Outre- Atlantique obtiennent auprès des jeunes générations un succès croissant. Des enseignes de la restauration rapide, que l’on découvre même dans certains pays musulmans, aux tenues portées et admirées par des milliers de Japonais, l’empreinte culturelle des Etats-Unis est partout.

 

 

 

 

 

 

Cette photo est bien sûr un montage ironique de la puissance américaine, mais il faut reconnaitre que c’est bien vu…



 







Cependant, les limites de la puissance américaine sont réelles
.

- D’une part, certains espaces du territoire national se débattent dans une crise chronique que rien ne semble pouvoir enrayer.

La région des Grands Lacs, autrefois productrice de charbon et haut lieu de sidérurgie, ne se remet pas des fermetures répétées d’usines vieillies et de mines épuisées. Le chômage y atteint des proportions inquiétantes, les conditions de vie se dégradent. Beaucoup d’Américains tentent l’aventure dans la Sun- Belt et abandonnent aujourd’hui le Nord Est du pays. Les départs massifs de ces dernières années ont entraîné un phénomène tragique de dépeuplement qu’il est bien difficile de corriger.

 


solde migratoire régional des E-U
  de 2005 à 2007

 

Pour consulter une carte interactive des migrations sur plusieurs années cliquez ICI

 

D'autres cartes sur les migrations états par états, cliquez ICI

 






Carte du pourcentage d’emplois perdus par état. On note que la région des grands lacs (ancien cœur industriel) souffre beaucoup de la crise actuelle (Ex : l’automobile à Detroit).

 

 

Dans les grandes métropoles de la côte Pacifique ou Atlantique, les quartiers aisés côtoient de sordides ghettos où survient des populations démunies et laissées pour compte : le Bronx, Harlem…..La violence quotidienne de ses zones de non- droit pose un véritable problème de société.

 

 

Le Bronx à New York

 

 

- D’autre part, à travers le monde, les contestations de la puissance américaine se renforcent depuis plusieurs années. Aux critiques exprimées dans la presse internationale (Articles, caricatures…) s’ajoutent à présent des flambées de colère débouchant souvent sur une brutalité mal contrôlée : attentats contre les intérêts du pays, manifestations, prises d’otages….

 

 

Attentats contre le World Trade center le 11 septembre 2001

 

 
caricature sur la frontière Etats-unis/Mexique


L’hostilité à l’influence mondiale des Etats-Unis n’est pas le fait des seuls pays musulmans du Proche Orient. Elle provient également d’alliés européens traditionnels et s’exprime le plus nettement à l’occasion de crises diplomatiques temporaires : querelles franco-américaines par exemple lors de la seconde guerre en Irak.





 

Carte de synthèse de l’organisation du territoire étatsunien 
 

 

Voici un excellent site pour vous entrainer au croquis : croquis interactif sur l'organisation du territoire américian. Testez-vous!!!! (Il faut aller tout en bas de la page)

cliquez ICI

 



Américain t'as un grain? Le blé pour le blé (Canal+)
Une vidéo pour comprendre la notion de food power


Partager cet article

Repost0
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 14:45

BON COURAGE POUR LE BREVET A TOUTES MES CLASSES DE 3ème !!!

Pour obtenir ce beau diplôme, pas de panique, soyez méthodiques!

cliquez ici pour vous rassurer, si besoin, sur quelques points de méthode (découpage du temps de l'épreuve, points clés à respecter etc...)

La veille ne révisez plus, sortez, prenez l'air, faites du sport, dormez et mangez bien!

Tenez moi au courant de vos résultats (ou autre) en laissant des commentaires à cet article ;-)

Comme vous le savez déjà pour la plupart, je ne serai plus à Montauban à la rentrée prochaine, je repars à Toulouse en lycée.

Donc aux 6ème A, 5ème A, 5ème D, 3ème B, 3ème C:

UN GRAND MERCI A VOUS TOUS POUR CETTE ANNEE, BON COURAGE DANS LA SUITE DE VOS PROJETS et.........

BONNES VACANCES!!!!!  

 

Votre prof d'Hist-Géo Mme Lalane - de Laubadère

 

SUJET DNB 2010 Cliquez ICI

Pas de difficulté pour ces sujets, particulièrement celui d'Histoire que nous avions traité en début d'année.

Voir le 1er DS et sa correction, c'était exactement le même sujet (je suis trop forte!  )

 

 

J'ai corrigé des brevets aujourd'hui (pas vos devoirs je vous rassure! de plus, les copies sont anonymes)

 

Globalement la géo était plutôt mieux traitée que l'histoire. Certains élèves (pas vous, mais en règle générale) ont récité leur cours sur la guerre sans tenir compte du sujet!

Les repères étaient dans l'ensemble catastrophiques et ne parlons pas de l'éducation civique qui était souvent du blabla - recopiage de docs, sans analyse, sans exemple, en mélangeant les notions (mais je sais que vous vous n'avez pas fait ça! ).

Ceux qui ont traité les deux sujets (...sans commentaire ...) peuvent se rassurer, on a corrigé le 1er sujet quand même, mais du coup, par manque de temps les sujets sont souvent mal traités, ou incomplétement traités.

 

En géo les bonnes copies sont celles qui ont analysé le sujet à toutes les échelles (continentales, nationales et à l'interieur même des pays, voir éventuellement plus grande échelle: à l'interieur des villes). Bcp d'élèves ont mélangé les pour cent et pour mille dans l'analyse des docs (pour la mortalité infantile), ou ont traité le sujet sans faire de plan ou encore en passant d'une échelle à une autre puis revenant à la 1ère et rechangeant... ce qui rendait l'ensemble très confus etc.

Bcp d'élèves n'ont pas expliqué la notion de "Nord" et de "Suds" c'est pénalisant.

 

Pour l'histoire voyez la correction du 1er DS de l'année: mobilisation au front + des colonies + de l'arrière avec femmes, vieux paysans (il fallait préciser les "vieux" car les jeunes sont tous envoyés au front), rationnements, mobilisation des moyens de production, de l'éco etc. + propagande ou "bourrage de crâne"+ tous les pays engagés etc.

Inutile de raconter la vie des les tranchées ce n'est pas le sujet! En effet, certains ont bcp travaillé mais ont raconté la 1ère GM sans tenir compte du sujet ("une guerre totale?") ils sont donc  fortement pénalisés, certains seront donc peut-être très déçus de leur note. Il FAUT traiter le sujet donné!!!!

 

En règle générale, les copies avec un plan, une intro, pbq, une conclusion, qui montraient une bonne compréhension du sujet et anlyse des docs etc. ont été valorisées.

Le recopiage de docs, le foure-tout, les confusions etc. ont été pénalisés.

 

Bcp n'ont pas pris le temps de la relecture et c'est bien dommage, cela se voit tout de suite et vous pénalise, bcp trop de fautes et d'erreurs d'étourderies (ex: sujet sur la 1ère GM assez bien traité et conclusion qui parle de la 2ème GM ... ça pénalise fortement!!!!! ).

 

Bon courage, plus que qq jours à attendre les résultats, tenez-moi au courant et bonnes vacances!

 

 

Partager cet article

Repost0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 18:20

                              LA FRANCE

 

carte de la pollution lumineuse en France

 

Les reliefs de la france

 

 

I- LES MUTATIONS DE L'ECONOMIE FRANCAISE

 

Voici les 4 fiches d'activité que vous devez imprimer et compléter.

Pour avoir des docs de meilleure qualité vous devez aller sur le cahier de texte numérique de la classe (sur le même site que celui des notes en ligne).

 

Dans le pire des cas, si la qualité à l'agrandissement est trop mauvais, vous répondez aux questions sur une feuille (en faisant des phrases qui reprennent les termes de la question) et vous n'imprimez que les cartes.

 

 

fiche 1

Géo3e-La France

 

fiche 2

  Géo3e-La France2

 

fiche 3

 

Géo3e-La France3

 

fiche 4

 

 

 

Géo3e-La France4

 

carte de la France agricole

 

 

 

 

L'industrie en France:

 

 

 

Carte : Le territoire français maillé par le réseau autoroutier en 2008 

Le maillage autoroutier de la France en 2008

 

Carte : La France au sein du Réseau TransEuropéen de Transport (RTE-T), 2005

Source : Documentation photographique n°8066 : Les transports en France. Quelles mobilités pour quelle société ? (Auteur : Antoine Frémont)

 

La France au sein du réseau transeuropéen de transport

 

 

 

II- LA FRANCE EN EUROPE ET DANS LE MONDE

Cartes des DROM/COM 

 

 

 

 

Carte : La Francophonie en 2006 

 

La francophonie en 2006

 

Partager cet article

Repost0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 17:14

L'ORGANISATION DES POUVOIRS DE LA REPUBLIQUE

                             LES INSTITUTIONS DE LA Ve REPUBLIQUE

 

La Constitution est la loi suprême. Elle organise tous les pouvoirs. Toutes les lois doivent être conformes à la Constitution, sous le contrôle du Conseil Constitutionnel.

Nous allons étudier le rôle des différents pouvoirs et leur articulation les uns par rapport aux autres, puis comprendre le cheminement d'une loi, de son élaboration jusqu'à sa mise en oeuvre.

 

Voici le plan du DM

Introduction

Le 28 septembre 1958, 79,2 % des français ont approuvé par référendum la Constitution de la Ve République proposée par Charles de Gaulle. Elle est appliquée depuis le 4 octobre 1958. La Constitution est la loi suprême de l’Etat, elle organise tous les pouvoirs. Toutes les lois doivent être conformes à la Constitution.

Q° : Quelles sont les institutions de la Ve République et comment fonctionnent-elles ?

 

I- Le pouvoir exécutif.

A) Le président de la République.

B) Le 1er ministre et le gouvernement.

 

II- Le pouvoir législatif (je rappelle que le pouvoir judiciaire a été étudié en 4!)

A) Le Parlement.

1° L’Assemblée nationale.

2° Le Sénat.

B) L’élaboration des lois.

C) Le vote des lois

 

III- Les organes de contrôle

A) Le Conseil constitutionnel

B) Le Conseil d’état.

C) La Cour des comptes.

 

NB: Vous pouvez utiliser des schémas si ils vous semblent plus facile à retenir que du texte. Attention, vous devez être malgré tout capable d'expliquer ce schéma dans un paragraphe rédigé. En effet, vous ne pourrez pas faire de schéma dans votre copie de brevet!

 

Voici les liens promis, ils ne sont pas classées, à vous de chercher dedans les informations pertinentes!

Petit conseil, pensez à bien regarder sur la page d'accueil de certains sites s'il n'y a pas de zones pour les "jeunes" ou pour les "enfants"ou encore "Juniors"...les explications y souvent souvent plus simples tout en restant exactes, vous gagnerez du temps! ;-)

Vous pouvez trouver beaucoup d'infos des différentes parties du plan sur un seul site, à vous de choisir les infos qui vous semblent les plus claires.

Je rappelle que le but n'est pas de faire du copier/coller de dizaines de pages incompréhenibles!

 

  

L'Assemblée Nationale

 

thumb-l-assemblee-nationale---presentati

 

article_assemblee-tele.jpg

L'hémicycle de l'Assemblée nationale

 

 

Le Sénat

 

Le Sénat de la République Francaise
Le Palais du Luxembourg, siège du Sénat

 

 

Le Conseil Constitutionnel

 

conseilcons.jpg

 

Conseil-Constitutionnel,7-X-194685-3.jpg

 

 

 

  La présidence de la République

 

elysee%20sarkozy%20france%20sondage.jpg

Palais de l'Elysée 

  

 

Le Premier ministre et le Gouvernement

 visite-matignon-479762.jpg

L'Hotel Matignon

 

 

Le Conseil d'Etat

 

conseidletat.1271693452.jpg

 

 

 

La Cour des Comptes.

 

 

D'autres liens qui reprennent les différentes infos, n'hésitez pas à "farfouiller" dedans!

 

- Vie publique.fr, pour comprendre le fonctionnement des institutions

 

- Un site d'information sur la vie politique française

 

 

 Voici un exemple, avec le devoir de Soliane L. 3èmeB, de ce que vous pouviez faire:

 

 
Les institutions de la Ve République.

 

 

Introduction.

Le 28 septembre 1958, 79,2 % des français ont approuvé par référendum* la Constitution* de la Ve République proposée par Charles de Gaulle. Elle est appliquée depuis le 4 octobre 1958. La Constitution est la loi suprême de l'État, elle organise tous les pouvoirs. Toutes les lois doivent être conformes à la Constitution.

 

Q°: Quelles sont les institutions de la Ve République et comment fonctionnent-elles?

 

 

I- Le pouvoir exécutif.

Il fait parti des trois pouvoirs constituant un État avec le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire. Dans un État, il désigne le pouvoir chargé de définir les règles, d'exécuter les lois et de gérer les affaires courantes de l'État. Ce pouvoir est détenu par le Président de la République ( I-A) ), le Premier ministre et le gouvernement ( I-B) ).

Le pouvoir exécutif a pour missions de faire respecter la loi et l'ordre public, diriger l'armée et les services publics, conduire la politique étrangère de l'État...

 

A) Le président de la République.

Le chef de l'État est élu au suffrage universel* par le peuple français grâce au référendum* de 1962. La constitution de la Ve République a renforcé les attributions du Président de la République avec la nomination du Premier ministre et le droit de dissolution. La durée du mandat présidentiel est passée de 7 à 5 ans depuis le référendum du 24 septembre 2000.
Les prérogatives* du Président de la République française sont définies par le titre II (article 5 à 19) de la Constitution, dont:

La nomination du Premier Ministre, la présidence du Conseil des ministres, la promulgation des lois, la représentation de la France à l'étranger, le titre de chef des armées, le détenteur du pouvoir exécutif, le plus haut magistrat de France... Le Président de la République joue un rôle primordial en matière diplomatique et a une fonction arbitraire.

 

B) Le 1er ministre et le gouvernement.

Le Premier ministre est nommé par le Président de la République. Ce dernier nomme ensuite les ministres (ministres d'État, ministres, ministres délégués et secrétaires d'État) sur proposition du Premier ministre. Celui-ci représente le chef de l'État devant le Parlement français et l'opinion publique.

Le Président de la République préside tous les mercredis le Conseil des ministres au Palais de l'Élysée. Le Premier ministre dirige l'action du Gouvernement en fonction du programme proposé aux électeurs. Cela se traduit par des décisions et projets de lois discutés en Conseil des ministres.

 

II- Le pouvoir législatif.

Il est l'un des trois pouvoirs constituant un État. Le peuple peut détenir une part de ce pouvoir lorsque des référendums* sont organisés. Le pouvoir législatif est détenu par le Parlement ( II-A) ), constitué de l'Assemblée nationale ( II -A) 1°) et du Sénat ( II -A) 2°).

 

A) Le Parlement.

Le Parlement est une assemblée composée de deux chambres : l'Assemblée nationale et le Sénat.

 

1°/L' Assemblée nationale.

L' Assemblée nationale est également appelée la chambre des députés. Elle est élue au suffrage universel* qui dispose, avec le Sénat, du pouvoir législatif. En cas de désaccord avec le Sénat, c'est elle qui a le dernier mot. Elle peut renverser le gouvernement et doit, pour cela, voter à la majorité une motion de censure*. Mais en revanche elle peut être, elle, renversé par le Président de la République.

L' Assemblée nationale est composée de 577 députés, chacun élu pour une législature* de 5ans. Le président de l'Assemblée nationale dirige les débats et peut faire appel aux forces armées pour en garantir la sécurité. Il a 6 vice-présidents qui peuvent le remplacer pendant les débats, 3 questeurs* qui gère l'Assemblée et 12 secrétaires élus pour contrôler la validité des votes.

Cette Assemblée a pour rôle de voter les lois, contrôler l'action gouvernementale et modifier la Constitution.

 

2°/Le Sénat.

Le Sénat est le représentant des collectivités territoriales et des Français résidant hors de France. Il a un rôle législatif mais à un degré de moins que l'Assemblée nationale. Un cas de désaccord entre les deux chambres c'est l'Assemblée nationale qui se prononce en dernier ressort. La responsabilité politique du gouvernement ne peut pas être mise en cause par le Sénat.

Le Sénat ne peut pas être dissout contrairement à la chambre des députés. Son président assure l'intérim* en de décès ou d'incapacité du chef d'État.

A partir de 2008, on est passé d'un mandat de 9ans avec renouvellement d'un tiers tous les trois ans, à un mandat de 6ans avec renouvellement par moitié tous les 3ans. Les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect* par un collège électoral. Ce collège comprend les représentants des conseils municipaux soit 95% du collège électoral, les conseillers généraux, les conseillers régionaux et les députés*.

 

B) L'élaboration des lois.

Une fois le projet ou la proposition déposée, la commission permanente de l'Assemblée ou du Sénat discute le nouveau texte. Elle désigne un rapporteur qui intervient au moment du vote pour présenter les conclusions de la commission. Il parle après le ministre compétent. C'est après le débat que la loi est votée. Elle peut être amendée.

 

C) Le vote des lois.

Le vote d'une loi se fait en plusieurs étapes:

  • L'initiative: Elle appartient au Gouvernement qui prépare des projets de lois et aux parlementaires (députés et sénateurs) qui préparent des propositions de loi.

  • Le dépôt: Les projets et les propositions sont examinés par le Parlement. Le dépôt d'un projet de loi se fait au Bureau de l'Assemblée nationale ou du Sénat. Une proposition de loi se fait au Bureau de l'assemblée du parlementaire.

  • L'examen de la 1ère assemblée: Le texte est examiné par la commission parlementaire. Elle désigne un rapporteur qui étudie le texte et qui rédige un rapport. Il peut comme les autres membres de la commission, proposer des modifications au texte de la future loi. Ce sont des amendement*. Le rapport est ensuite adopté par la commission.

  • Le vote de la 1ère assemblée: Le projet ou la proposition de loi peut être examiné(e) par la 1ère assemblée où il a été déposé. Les députés et les sénateurs votent d'abord pour chaque article et amendement, avant de voter sur l'ensemble du texte. Une fois adopté, le texte est transmis à la seconde assemblée (le Sénat ou l'Assemblée nationale).

  • La navette: La seconde assemblée examine le texte selon les mêmes règles après un délai de 4 semaines après sa transmission. Des amendements peuvent aussi être votés. Le texte est alors à nouveau transmis à la 1ère assemblée pour être examiné. C'est la navette. Pendant cette phase, seuls les articles modifiés sont étudiés.

  • L'adoption: Le projet ou la proposition de loi est adopté lorsqu'il est voté dans les mêmes termes par les 2 assemblées. Le Gouvernement peut convoquer une commission mixte paritaire en cas de désaccord. Elle est composée de 7députés et de 7sénateurs qui doivent proposer un texte commun voté ensuite par chaque assemblée En cas d'échec une nouvelle lecture du texte a lieu dans les deux assemblées et le Gouvernement peut donner le dernier mot à l'Assemblée nationale.

  • La promulgation: Le texte est ensuite promulgué par le Président de la République dans la quinzaine de jours qui suit. Il peut demander un nouvel examen du texte et le Conseil constitutionnel* peut être saisi pour vérifier qu'il n'est pas contraire à la Constitution. Après promulgation, la loi est publiée au Journal officiel avec les décrets* d'application pour qu'elle soit appliquée. Tout citoyen est censé ne pas ignorer la loi.

 

III- Les organes de contrôle.

 

A) Le conseil constitutionnel.

Le conseil constitutionnel est une institution française créée par la Constitution de la 5ème République du 4octobre 1958. Il veille à la régularité des élections nationales et référendums. Il se prononce sur la conformité à la Constitution des lois et de certains règlements dont il est saisi. Il intervient également dans certaines circonstances de la vie parlementaire et publique.

Il se situe au sommet d'aucune hiérarchie de tribunaux, ni judiciaires ni administratifs. Ses décisions s'imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles. Il a donc une grande autorité sur l'ensemble des institutions françaises.

Le Conseil constitutionnel se compose de neuf membres et se renouvelle par tiers tous les ans. Les membres sont désignés par le Président de la République et le président des assemblées du Parlement. Les anciens Présidents de la République font partie à vie du Conseil constitutionnel. Le président du Conseil constitutionnel est désigné par le chef d'État parmi les membres.

Le mandat de conseillers est de 9ans et n'est pas renouvelable. S'il y a une nomination en remplacement d'un membre empêché de finir son mandat, le mandat du remplaçant peut être prolongé si à l'expiration du mandat du conseiller remplacé, le remplaçant n'a pas occupé cette fonction pendant plus de 3ans.

Les conseillers nommés prêtent serment devant le Président de la République. L'âge ou la profession n'a aucune importance pour être membre. La fonction de conseille est incompatible avec celles de membre du Gouvernement ou du Conseiller économique et social et avec tout mandat électoral.
Les membres du Conseil constitutionnel peuvent choisir de cesser leurs fonctions et peuvent être déclarés démissionnaires d'office en cas d'incompatibilité ou d'incapacité physique permanente constatée.

 

 

B) Conseil d'État.

Le Conseil d'État est une institution publique ancienne qui remonterait au Moyen Âge.

Il a pour but:

  • De conseiller.

    Il est le conseiller du Gouvernement pour la préparation des projets de loi, d'ordonnance et de certains décrets*. Il traite également ses demandes d'avis et effectue à la demande du Gouvernement ou à sa propre initiative des études. Depuis la réforme constitutionnelle du 23juillet 2008, le Conseil d'État peut également être saisi par le président de l'Assemblée nationale ou du Sénat d'une proposition de loi élaborée par les parlementaires.

  • Juger l'administration.

    Le Conseil d'État est le juge ultime des activités administratives : pouvoir exécutif, collectivités territoriales, autorités indépendantes, établissements publics, organismes disposant de prérogatives de puissance publique.

  • Gérer la juridiction administrative.

    Le Conseil d'État est chargé d'assurer la gestion des 8cours administratives d'appel, des 42 tribunaux administratifs et de la Cour nationale du droit d'asile.

 

C) La Cour des comptes.

C'est une juridiction financière française de l'ordre administratif, chargée principalement de contrôler la régularité des comptes publics, de l'État, des établissements publics nationaux, des entreprises publiques, de la Sécurité Sociale et des organismes privés. Elle informe le Parlement, le Gouvernement et l'opinion publique sur la régularité des comptes.

La Cour des comptes comprend 7chambres composées d'1 président de chambre, de conseillers maîtres, de conseillers référendaires, d'auditeurs, de rapporteurs et d'experts. Chaque chambre se voit attribuer des domaines de compétences. La Cour est présidée par un Premier président. Le parquet* est constitué d'un procureur* général assisté d'avocats généraux.

Tous les membres de la Cour ont pour qualité magistrats, recrutés via l'ENA*, les officiers militaires et des cadres d'administration expérimentés.

La Cour peut recruter des experts.

 

Vocabulaire.

 

 

Référendum: Consultation directe au peuple à propos d'une question législative ou constitutionnelle.

Constitution: c'est la loi fondamentale d'un État qui définit les droits et les libertés des citoyens et l'organisation des pouvoirs.

Suffrage universel: Vote effectué par tous les citoyens.

Prérogative: Avantage attachée à une fonction.

Censure: Vote hostile au gouvernement.

Législature: Durée du mandat exercé par une assemblée législative.

Questeur: Membre du bureau d'une assemblée parlementaire, responsable de l'administration intérieure du budget.

Intérim: Période pendant laquelle une fonction est remplie par une autre personne que celle qui a été élue ou nommée.

Amendement: Modification apportée à un texte de loi.

Décret: Décision prise par le Président de la République ou le gouvernement pour nommer les fonctionnaires ou faire appliquer une loi.

ENA: École nationale d'administration.

Parquet: Ensemble des magistrats du ministère public.

Député: Membre de l'Assemblée nationale.

Conseil constitutionnel: Conseil pouvant intervenir lors de l'élaboration d'une loi, pour la la conformité de la loi à la Constitution.

Procureur: titulaire d'une procuration juridique.

 

 

 

II- LES ELECTIONS EN FRANCE

 

organigramme.jpg

 

voici un site pour tout comprendre aux élections: cliquez ICI

 

 

 Les Institutions françaises et l'UE

Les institutions de l'U-E
Instituions-UE.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le pouvoir exécutif appartient conjoitement au Conseil européen et à la commission européenne.
Le pouvoir législatif est lui aussi partagé entre le parlement et la commission européenne.

Cliquez ICI (portail de l'Union Euroéenne) pour aller plus loin.

 

 

 L'ADMINISTRATION DE L'ETAT ET LES COLLECTIVITES TERRITORIALES

 

definition de collectivité territoriale (site de l'INSEE):

 

Les collectivités territoriales sont des structures administratives françaises, distinctes de l'administration de l'État, qui doivent prendre en charge les intérêts de la population d'un territoire précis.
Sont définies comme collectivités territoriales :
- les communes ;
- les
départements auxquels s'ajoutent les quatre départements d'outre-mer (Dom);
- les
régions auxquelles s'ajoutent également quatre régions d'outre-mer ;
- les collectivités à statut particulier ;
- les collectivités d'outre-mer (Com).

La Nouvelle-Calédonie (archipel d'Océanie situé en Mélanésie) est une collectivité dite sui generis ("de son propre genre"), à savoir une collectivité territoriale de la République française et non pas une collectivité d'outre-mer (Com).

cliquez ICI (site vie-publique.fr) et n'hésitez pas à vous promener dans le site!

 

L'administration de l'Etat:

En France, l’administration est rattachée au pouvoir exécutif et lui est subordonnée (art.20 de la Constitution).

On distingue l’administration d’État dont les compétences s’étendent à tout le territoire, l’administration territoriale dont les pouvoirs sont limités à la région, au département ou à la commune, et les établissements publics aux compétences spécialisées.

 

Afin de mener à bien ses activités, l’administration dispose de moyens propres : les prérogatives de puissance publique. Il s’agit de pouvoirs de commandement que ne détiennent pas les personnes privées, qui permettent à l’administration d’imposer sa volonté et qui lui sont transmis par le pouvoir exécutif dont elle dépend. Ainsi, par exemple, lorsque l’administration prend une décision à l’encontre d’un administré, elle peut sous certaines conditions la faire exécuter d’elle-même sans en demander la permission au juge, à la différence d’un particulier (ex : un propriétaire souhaitant faire expulser un locataire ne payant pas son loyer). C’est le privilège de l’« exécution d’office ».

 

L’administration est donc soumise pour la plupart de ses activités à un droit spécial, le droit administratif. Toutefois, le droit privé s’applique pour certaines de ses activités définies par la loi. (source: vie-publique.fr)

 

Pour aller plus loin, cliquez ICI

 

Partager cet article

Repost0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 18:49

                    HABITER LE MONDE RURAL

 

Définition de Rural: c'est tout ce qui concerne la campagne. C'est le contraire d'urbain.

 

I-Habiter le monde rural dans les pays du Sud

L'exemple du Vietnam

 

 

Commençons par cette vidéo de l'émission de France5 "Fourchette et sac à dos" qui nous fait découvrir, entre autre, l'alimentation au Vietnam et la riziculture.

cliquez ICI

 

 

 pour voir d'autres photos cliquez ici, c'est le blog d'un voyageur

Partager cet article

Repost0
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 18:21

La croissance économique, l'évolution démographique et leurs consquences sociales et culturelles

 

 

De 1945 à nos jours la population mondiale a fortement augmenté et a connu une élévation générale de son niveau de vie, principalement dans les pays industrialisés.

 

Quelles sont les conséquences sociales et culturelles de cet enrichissmeent extraordinaire et des évolutions démographique?

 

De 1945  à 1973: les "Trente glorieuses":

 

 

Définition: Trente Glorieuses : expression inventée par l'économiste français Jean Fourastié en 1979 pour désigner les trente années (approximativement 1945-1975) de forte croissance économique, de plein emploi et d'essor de la consommation. Cette expression fait référence aux " Trois Glorieuses ", les trois journées révolutionnaires des 27, 28, 29 juillet 1830.

 

Pendant cette période, la croissance économique est exceptionnelle. Les sociétés se transforment durablement, la consommation augmente fortement avec l'apparition de nouveaux produits, la consommation devient progressivement une consommation de masse. Consommer devient un phénomène social

La publicité vante les mérites des nouveaux biens de consommation et le crédit permet à une large part de la population de profiter de ces transformations. De plus, la baisse du temps de travail, l'amélioration du niveau de vie, le développement des moyens de transport et de communication et le plein emploi favorisent une société des loisirs.

 

Je vous propose des chansons, publicités ou autre qui illustrent cette période des Trente glorieuses

 

Commençons par la complainte du progrès de Boris Vian ,1955. Elle a d'abord été intitulée " Les arts ménagés ", du nom du salon qui se tenait tous les ans à Paris, au Grand Palais.

Cette chanson critique la société de consommation et ses dérives. De nouveaux objets apparaissent dans les maisons, parfois utiles parfois non (comme c'est étrange, il ne nous viendrait pas à l'idée d'acheter des choses inutiles aujourd'hui!!! :o))

 

Paroles:

Autrefois pour faire sa cour
On parlait d'amour
Pour mieux prouver son ardeur
On offrait son coeur
Aujourd'hui, c'est plus pareil
Ça change, ça change
Pour séduire le cher ange
On lui glisse à l'oreille
(Ah? Gudule!)

(Refrain 1:)
Viens m'embrasser
Et je te donnerai
Un frigidaire
Un joli scooter
Un atomixer
Et du Dunlopillo
Une cuisinière
Avec un four en verre
Des tas de couverts
Et des pell' à gâteaux

Une tourniquette
Pour fair' la vinaigrette
Un bel aérateur
Pour bouffer les odeurs

Des draps qui chauffent
Un pistolet à gaufres
Un avion pour deux
Et nous serons heureux

Autrefois s'il arrivait
Que l'on se querelle
L'air lugubre on s'en allait
En laissant la vaisselle
Aujourd'hui, que voulez-vous
La vie est si chère
On dit: rentre chez ta mère
Et l'on se garde tout
(Ah! Gudule)

(Refrain 2:)
Excuse-toi
Ou je reprends tout ça.
Mon frigidaire
Mon armoire à cuillères
Mon évier en fer
Et mon poêl' à mazout
Mon cire-godasses
Mon repasse-limaces
Mon tabouret à glace
Et mon chasse-filous

La tourniquette
A faire la vinaigrette
Le ratatine-ordures
Et le coupe-friture

Et si la belle
Se montre encore rebelles
On la fiche dehors
Pour confier son sort

(Coda:)
Au frigidaire
À l'efface-poussière
À la cuisinière
Au lit qu'est toujours fait
Au chauffe-savates
Au canon à patates
À l'éventre-tomates
À l'écorche-poulet

Mais très très vite
On reçoit la visite
D'une tendre petite
Qui vous offre son coeur

Alors on cède
Car il faut bien qu'on s'entraide
Et l'on vit comme ça
Jusqu'à la prochaine fois

 

 

Pourtant quand Boris Vian écrit le texte de cette chanson la consommation n'en est qu'à ses débuts: En 1956, 14% seulement des logements des Français disposent d'une douche ou d'une baignoire, 1% d'entre eux sont équipé d'un téléviseur...On est encore loin de ce qu'il pressent dans la chanson!

 

Publicité pour Moulinex en 1959

 

 

Cette pub illustre bien la société de consommation des Trente glorieuses!

 

En voici une excellente analyse d'E. Grange

 

Les publicitaires nous offrent une scène de ménage heureux. Dans une cuisine, où une ménagère est toute à sa préparation culinaire, arrive un homme au complet rayé. Il rentre du bureau et se glisse derrière sa belle et tendre pour lui offrir un cadeau. Cette femme est le stéréotype de la cuisinière modèle : tablier ajusté, cuisine étincelante, plats mitonnés avec amour.

Aux anges, elle semble dire à son mari : “Mais quelle merveille m’as tu encore apporté ? J’apprends tout juste à utiliser le merveilleux robot-charlotte et tu me couvres encore de cadeaux !“. Les mains jointes en signe de rêve exaucé, elle est sûre que son cher mari a pensé à la dernière nouveauté de chez Moulinex : le batteur électrique qui lui allégera bien la tâche pour monter ses œufs en neige…

Le mari a le beau rôle : il travaille et assure le bien être de sa petite famille. En 1959, les indicateurs (PIB, PNB) sont au vert et il peut compter sur une promotion professionnelle (le costume) et sociale (une belle résidence, les cadeaux). Généreux, il n’en reste pas moins intéressé dans ses offrandes puisque son regard oblique clairement vers les tomates farcies. Son regard approbateur montre que la cuisine de sa compagne le met en appétit. Il continuera à l’équiper pour leur plus grand plaisir car comme le dit le slogan :

“Pour elle, un Moulinex

Pour lui, des bons petits plats”

Cette publicité offre une vision assez machiste (l’homme travaille, la femme cuisine) d’un couple de Français. On y voit clairement que l’achat fait le bonheur dans une société de consommation.  Dans une époque où le portefeuille devient une arme de séduction massive, le chansonnier Boris Vian écrit la “complainte du progrès (les arts ménagers)”, une satire pétillante de la consommation de masse:“Autrefois pour faire sa cour, on parlait d’amour…Aujourd’hui, c’est plus pareil, ça change, ça change. Pour séduire le cher ange, on lui glisse à l’oreille : Oh Gudule, viens m’embrasser et je te donnerai un frigidaire, un joli scooter…et une tourniquette pour faire la vinaigrette…”

 

 

 

Eddy Mitchell, "A crédit et en stéréo", 1974 sur l'album Rocking In Nashville

 

Paroles:

J'ai trouvé l'air conditionné
Dans l'automobile que j'ai louée.
La ceinture de sécurité
Est en prime on me l'a donnée.
J'ai fait installer la radio
A crédit et en stéréo.

J'ai un nouveau téléviseur
Avec les trois chaînes en couleur
Radio, réfrigérateur
Qui peut aussi me donner l'heure.
Ma vie se résume en ces mots :
A crédit et en stéréo.

Tous mes impôts sont prélevés
Sur mon compte bancaire si léger.
Il reste alors dans mon chéquier
Des chèques en bois de peuplier.
Ils sont dépensés aussitôt
En crédit et en stéréo.

Pourtant un jour j'ai essayé
De mettre de l'argent de côté.
Sur la vie je me suis assuré,
Mais mes quittances sont impayées :
Tant pis je vais mourir idiot
A crédit mais en stéréo.

 

 

Publicité de 1968 (qui passait au cinéma) pour une banque.

Admirez, ha c'est beau la façon dont on voyait la modernité à l'apoque :o)

 

 
Une autre des années 60 pour Totale, juste pour la plaisir!
pub des années 70 pour le grand magasin parisien la Samaritaine

De 1973 à nos jours: le temps des crises.

 

L'année 1973 et le 1er choc pétrolier marque un brusque ralentissment de la croissance.

Le prix du pétrole augmente, les coûts de production augmentent et provoquent une inflation (une augmentation des prix). Les entreprises sommecent à délocaliser pour faire face à la concurrence, ce qui provoque des licenciements et la hausse du chômage.

Les enfants du Baby-Boom sont touchés de plien fouet par ces crises.

Dans le même temps les années 70 marquent de grandes transformations dans les paysages urbains, des immeubles remplacent des jardins, les périphéries des villes se couvrent de centres commerciaux etc.

 

On retrouve ce malaise dans les chansons des années 70 et 80 et le besoin d'une sorte de retour à "avant", une sorte de nostalgie, que l'on retrouve aussi dans les chansons:

 

Commençons par Eddy Mitchell, Il ne rentre pas ce soir, 1978

Chanson magnifique qui raconte la "tombée" dans le chômage d'un cadre supérieur, la dépression qui s'en suit et le suicide . Cette chanson montre que personne n'est à l'abri elle représente bien la peur diffuse de la crise des années 80.

 

 

Paroles:

Il écrase sa cigarette
Puis repousse le cendrier,
Se dirige vers les toilettes,
La démarche mal assurée.
Il revient régler ses bières,
Le sandwich et son café.
Il ne rentre pas ce soir.

Le grand chef du personnel
L'a convoqué à midi :
"J'ai une mauvaise nouvelle.
Vous finissez vendredi.
Une multinationale
S'est offert notre société.
Vous êtes dépassé
Et, du fait, vous êtes remercié."
Il n'y a plus d'espoir, plus d'espoir.
Il ne rentre pas ce soir.
Il s'en va de bar en bar.
Il n'y a plus d'espoir, plus d'espoir.
Il ne rentre pas ce soir.

Il se décide à traîner
Car il a peur d'annoncer
A sa femme et son banquier
La sinistre vérité.
Etre chômeur à son âge,
C'est pire qu'un mari trompé.
Il ne rentre pas ce soir.

Fini le golf et le bridge
Les vacances à St Tropez,
L'éducation des enfants
Dans la grande école privée.
I1 pleure sur lui, se prend
Pour un travailleur immigré.
Il se sent dépassé
Et, du fait, il est remercié.
Il n'a plus d'espoir, plus d'espoir.
Il ne rentre pas ce soir.
Il s'en va de bar en bar.
Il n'a plus d'espoir, plus d'espoir.
Il ne rentre pas ce soir.
suite de l'article à venir..........revenez-y!!

 

Partager cet article

Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 19:29

Cette chanson illustre bien le point de vue occidental sur la guerre froide dans les années 1980.

paroles:
In Europe and America
There's a growing feeling of hysteria
Conditioned to respond to all the threats
In the rhetorical speeches of the Soviets

Mister Krushchev said, "We will bury you"
I don't subscribe to his point of view
It'd be such an ignorant thing to do
If the Russians love their children too

How can I save my little boy
From Oppenheimer's deadly toy?
There is no monopoly of common sense
On either side of the political fence

We share the same biology
Regardless of ideology
Believe me when I say to you
I hope the Russians love their children too

There is no historical precedent
To put the words in the mouth of the president?
There's no such thing as a winnable war,
It's a lie we don't believe anymore

Mister Reagan says, "He will protect you"
I don't subscribe to his point of view
Believe me when I say to you
I hope the Russians love their children too

We share the same biology
Regardless of ideology
What might save us, me and you,
Is if the Russians love their children too
Traduction (que j'espère bonne elle n'est pas de moi!):
En Europe et Amérique
Il y a un sentiment croissant d'hystérie
Conditionné pour répondre à toutes les menaces
Dans les discours rhétoriques des Soviétiques

Monsieur Kroutchev a dit, nous vous enterrerons
Je ne souscris pas à son point de vue
Ce serait une chose si ignorante à faire
Si les Russes aussi aiment leurs enfants.

Comment est-ce que je peux sauver mon petit garçon
Du jouet mortel d'Oppenheimer ?
Il n'y a aucun monopole de bon sens
De chaque côté de la barrière politique

Nous partageons la même biologie
Indépendamment de l'idéologie
Croyez moi quand je vous dis
J'espère que les Russes aiment leurs enfants aussi

Il n'y a aucun précédent historique
Pour mettre les mots dans la bouche du président ?
Il n'y a aucune telle chose comme une guerre gagnable,
C'est un mensonge que nous ne croirons plus

Monsieur Reagan dit : Nous vous protégerons
Je n'adhère pas à son point de vue
Croyez-moi quand je vous dis
J'espère que les russes aiment leurs enfants aussi

Nous partageons la même biologie
Indépendamment de l'idéologie
Ce qui pourrait nous sauver, moi et vous,
Est si les Russes aussi aiment leurs enfants
Explications: (merci entre autre à JC Diedrich)
- "From Oppenheimer's deadly toy?" = Le physicien américain, Robert Oppenheimer (1904-1967) est considéré comme le père de la bombe nucléaire.
- "Mister Reagan says, "He will protect you" = Sting évoque la crise des euromissiles :  c'est-à-dire, le regain de tension entre les deux Grands au début des années 80 à l'occasion de l'installation en Europe de missiles SS20 soviétiques et Pershing II américains. Cette phrase évoque sans doute également le programme IDS : initiative de défense stratégique appelé aussi Guerre des étoiles qui prévoyait de mettre en place un bouclier anti-missile à partir de satellites dans l'espace.

Partager cet article

Repost0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 18:24

DE  LA GUERRE FROIDE AU MONDE D'AUJOURD'HUI
(Relations Est/Ouest, décolonisation, construction européenne et éclatement du monde communiste)



I- Les relations est- Ouest et l’éclatement du bloc communiste

 

Après l'effondrement des puissances de l'Axe, à la fin de la 2eme guerre mondiale, le monde est dominé par les Etats-Unis et l’URSS.

 

Ces deux grandes puissances défendent des systèmes économiques, sociaux et politiques totalement opposés. (Communisme contre libéralisme, dictatures contre démocraties…).

Leur rivalité va marquer pendant quarante ans les relations internationales.

 

Comment la division des puissances alliées après 1945 donne-t-elle naissance aux blocs de l’Est et de l’Ouest ?

Quelles sont les conséquences de cette division et quels sont les fecteurs de l'effondrement du bloc de l'Est?

 

En février 1945, Churchill, Roosevelt et Staline se rencontrent à Yalta (en Ukraine) puis en juillet à Potsdam (Allemagne).

 .9ca8c9b0996bbf05ae7753d34667a6fd-2.jpgChurchill, Roosevelt, Staline à la conférence de Yalta


NAM1-copie-1.JPGChurchill, Truman, Staline à la conférence de Potsdam

Ils prennent des décisions pour préparer l'après-guerre:
- l'organisation d'élections en Europe dans les pays libérés.

- le partage de l'Allemagne en quatre zones d'occupation.

- l'attribution à l'U.R.S.S. de la moitié des réparations allemandes.

- la création d'une organisation des Nations unies, qui prend forme en avril-juin 1945, avec San Francisco, avec l'Organisation des Nations unies.

 

 

L’entente ne dure pas longtemps, dès 1945 les tensions se développent entre les deux « Grands » (Etats –Unis et URSS).

Les Etats-Unis et l'Angleterre sont inquiets de l'influence grandissante du communisme en Europe et dans le monde.

Staline redoute la puissance américaine et dénonce sa volonté d'encerclement de l'U.R.S.S.

Caricature de StalineAffiche de 1950
Affiche en 2 parties: l'image et le slogan sur lequel on peut lire « Jo-Jo-La Colombe ». Staline porte ici un blouson de cuir ainsi qu'un maillot sur lequel on peut voir une étoile rouge. Il est aussi tatoué de la faucille et du marteau. Il tient  dans la main gauche une masse d'arme et dans l'autre une pencarte sur laquelle il est écrit « Paix ». Attachée à son pantalon nous pouvons voir une ficelle qui est réliée à une colombe.
On identifie facilement Staline grâce notament à l'étoile rouge ainsi que la faucille et le marteau. (deux symboles du communisme) et aussi grâce a sa moustache. La colombe symbolise ici comme a son habitude la paix tandis que la masse d'arme elle symbolise la guerre
Cette affiche veut démontrer que malgrè les apparences chaleureuses de Staline sa réelle intension n'est pas la paix mais au contraire de faire la guerre et d'annexer d'autre pays pour les passer sous domination communiste.

 ursexp.gif

 z1_Europe_1947_50.gif



Le 12 Mars 1947, le nouveau président américain Truman (qui remplace Roosevelt mort en Avril 45) énonce ce qui devient la doctrine Truman, c'est à dire une lutte par tous les moyens contre le communisme.

Cette déclaration d'intention se concrétise le 5 juin avec l'annonce par son secrétaire État, Marshall, d'un plan d'aide économique aux pays qui acceptent de collaborer avec les Américains. C’est le fameux plan Marshall.
Staline fait pression sur les pays d'Europe de l'Est pour qu'ils refusent l'aide du plan Marshall.


marshall1.gif
Caricature de l'interdiction faite à l'Europe de l'est d'accepter la plan Marshall.

L’URSS répond par la Doctrine Jdanov en 1947.

Jdanov fustige “le camp impérialiste et antidémocratique” mené par les Etats-Unis qui s'appuient sur des alliés soumis et fidèles qu'il classe en plusieurs catégories:
- les “Etats possesseurs de colonies“, tels que la France, le Royaume-Uni, la Belgique et les Pays Bas;


- des régimes qu'il qualifie de “réactionnaires antidémocratiques, tels que la Turquie et la Grèce“. Ces pays furent ravagés par des guerres civiles au sortir de la seconde guerre mondiale (opposant organisations communistes et mouvements nationalistes). Ces derniers l'emportent finalement, au grand dam des Soviétiques qui convoitaient la zone des détroits.
- enfin “des pays dépendant politiquement et économiquement des Etats-Unis, tels que le Proche-Orient, l'Amérique du Sud, la Chine” (plus pour longtemps pour cette dernière dans la mesure où le communiste Mao Zedong accède au pouvoir en 1949, année de la création de la République populaire de Chine).

?id=725X1342&site=bataillesocialiste.wor
Mao proclamant la République populaire de Chine le 1er octobre 1949

La rupture est instaurée entre l'Est et l'Ouest, l'Europe devenant le symbole de cette séparation avec la mise en place d'un "rideau de fer" selon l’expression de Churchill pendant son discours de Fulton.

EiserneVorhang.png 
Carte de l'Europe coupée par le "rideau de fer".

 
Le monde est désormais dominé par 2 blocs: le bloc de l'est et le bloc de l'ouest.
On parle d'un monde bipolaire.  C'est le début de la guerre froide.
 
Guerre Froide : période de tensions internationales vives entre les deux blocs, n’allant jamais à la guerre déclarée.
 
 Les Etats-Unis mettent en place l'OTAN (Organisation du traité de l'Atlantique Nord). Il a été signé le 4 Avril 1949 pour mettre en place une alliance de 12 états indépendants souhaitant assurer leur défense mutuelle et collective dans le cadre de la guerre froide.

 

z4_Europe%20Otan%20evol.gif

Plusieurs crises très graves ont lieu pendant cette période de la guerre froide, certaines ont même mené au bord de la 3ème guerre mondiale et de l'holocauste nucléaire.
 
L'exemple de la guerre de Corée qui entraîne le monde au bord d'un nouveau conflit mondial. L'ancienne colonie japonaise a été divisée en 1948 en deux états, l'un soutenu par les États-Unis, l'autre par la Chine. Le 25 juin 1950, les Nord-coréens communistes franchissent la frontière symbolisée par le 38e parallèle. L'O.N.U. demande aux E.U. d'intervenir. Les troupes envoyées par Truman libèrent la Corée du Sud et son stoppées dans leur progression par la présence de l'armée chinoise. La tension est extrême. En 1953, le compromis est trouvé par un retour des frontières le long du 38e parallèle.
coree1.gif
 
coree2.gif
 
coree3.gif
Voyez cette animation pour mieux comprendre la guerre de Corée
 
L'exemple de la crise de berlin 

Chronologie du mur de Berlin

12 septembre 1944
Les Alliés décident de séparer Berlin en secteurs à Londres.

2 mai 1945
L'Allemagne nazie capitule; l'armée rouge occupe Berlin entièrement.

8 mai 1945
Au cartier général soviétique à Karlshort (Berlin-Lichtenberg) durant la nuit du 8-9 mai 1945, la capitulation des forces armées allemandes est signée par le général Keitel, mettant fin à la deuxième guerre mondiale.

5 juin 1945
Le général Dwight D. Eisenhower (É-U), le maréchal Bernhard L. Montgomery (GB), le général Jean de Lattre de Tassigny (F) et le maréchal Georgi K. Schaukow (URSS) annoncent à Köpenick que le Conseil de Contrôle Allié prendra charge du gouvernement allemand. L'Allemagne, ainsi que Berlin, est divisée en secteurs alliés. En juillet des forces anglaises et américaines arrivent à Berlin et le secteur français est créé en août.

24 juin 1948
Blocus de Berlin. Les forces russes bloquent tout accès routier aux secteurs occidentaux de Berlin. Sous la direction du général Lucius D. Clay (É-U), les alliés commencent un pont aérien d'aliments et d'essence.

12 mai 1949
Les Russes abandonnent leur blocus après 462 jours. Le pont aérien est un succès.

23 mai 1949
La République Fédérale Allemande (RFA) est fondée à Bonn. 7 octobre 1949 La République Démocratique Allemande (RDA) est fondée à Berlin-Est.

17 juin 1953
Soulèvement est-berlinois. L'armée russe écrase rapidement le soulèvement avec des chars d'assaut.

13 août 1961
La frontière de Berlin de l'Ouest est fermée avec des fils de fer barbelé. Quelques jours plus tard la construction du mur de Berlin commence. Seulement quelques postes de contrôle sont installés : Bornholmer Straße, Chausseestraße, Invalidenstraße, Friedrichstraße/Checpoint Charlie, Heinrich-heine-Straße et Sonnenallee. La station de Friendrichstraße est aussi ouverte dans le territoire russe, et plus tard celle de Oberbaumbrücke aussi.

24 août 1961
La première victime du mur est Günter Liftin, qui fait son attentat à Humboldthafen.

21 décembre 1972
Grâce à l'Ostpolitik (politique de l'Est), le Grundlagenvertrag (Traité fondamental) est signé par la RFA et la RDA. Dans ce traité la RFA respecte la RDA comme état souverain. Les deux états ouvrent des " missions permanentes " (et non des ambassades).

5 février 1989
Chris Gueffroy, âgé de vingt ans, devient la dernière victime du mur.

7 octobre 1989
Le président de l'Union Soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, visite Berlin pour célébrer le quarantième anniversaire de la fondation de la RDA. Demandé son opinion sur la situation politique de la RDA, il répond : " La vie punit ceux qui viennent trop tard ".

4 novembre 1989
Soulèvement des citoyens RDA sur Alexanderplatz, près d'un million se rassemblent.

9 novembre 1989
Le mur tombe. Tous les citoyens RDA reçoivent le droit de traverser la frontière, et de revenir.

1 juillet 1990
Union monétaire entre la RDA et la RFA. Tous les contrôles douanières sont démolies.

23 septembre 1990
Le parlement est-allemand décide en faveur de la réunification des deux Allemagnes.

13 août 1998
L'ouverture du mémorial du Mur de Berlin sur Bernauer Straße.

 

 
Pourquoi?
En 1948, les alliés occidentaux décident de réunir leurs zones, pour y établir une assemblée constituante et de créer une monnaie commune le Deutschmark qui doit permettre le redémarrage du pays.   

Mais la mise en place d’un système monétaire clairement capitaliste est vécue comme une provocation par l’URSS.

Staline décide de réagir par la mise ne place du blocus de berlin

Les troupes soviétiques encerclent Berlin et empêchant  tout ravitaillement de la ville.  Les américains qui sont les seuls a en avoir les moyens matériels ripostent en organisant un gigantesque pont aérien : des milliers d’avions se relaient pour transporter vivres, charbon et médicaments dans la capitale allemande pendant environ 1 an.

crise-de-Berlin-1948.jpgpont aérien pendant le blocus de Berlin

300pxberlinerblockadeluftwege.png
En juin 49 Staline lève le blocus voyant que ça ne fonctionne pas.
 
En mai 49, la République Fédérale d’Allemagne (RFA) est créée, Berlin étant assiégée, la nouvelle capitale est placée à Bonn. Konrad Adenauer est désigné chancelier. Il pousse l’Allemagne de l’Ouest à s’allier davantage avec les Etats-Unis et à entamer une entente avec la France dans la Communauté Economique du Charbon et de l’Acier (la CECA l’ancêtre de l’U.E). 
Les occidentaux ont unifié leurs 3 zones. En octobre 1949, les Soviétiques créent à leur tour la République démocratique allemande (RDA), une nouvelle démocratie populaire.
 
Voyez cette animation très claire de F. Sauzeau



Pour arreter la fuite des allemands de l'Est vers l'Ouest,  la RDA décide de construire un mur encerclant Berlin Ouest pendant la nuit du 12 au 13 Aout 1961

 

carte de BerlinBerlin coupé en deux

 

Le mur ne cessera jamais d'être remanié.
Régulièrement des "améliorations" vont y être apportées, pour plus de "sécurité" (du point de vue de la RDA). D'abord en barbelés et simple parpaings, il va devenir de plus en plus sophistiqué séparant des familles, des amis, un pays pour une trentaine d'années.
Pour beaucoup de bonnes photos cliquez ICI

 

Photos de la construction du mur à différentes périodes.

murdeBerlin.jpg
 
construction-mur.jpg
construction_mur_berlin_320x240.jpg
mur210.jpg
mur310.jpgphotos prise par le père d'un habitant de Berlin
wall41_opt.jpg
05la porte de Brandebourg
11
point de sortie autoroutier pour rejoindre l'Allemagne de l'Ouest.
D'autres photos ICI
 
 
Avant sa chute le mur de la honte était devenu très sophistiqué
jpg_murdeberlin.jpg
 
Voyez cette formidable reconstitution en 3D du mur, pour tout comprendre!! "Emmurés, la frontière interallemande"
mur_article.jpg
 
 
Cliquer ICI pour aller voir l'article publié sur ce blog au moment de l'anniversaire de la chute du mur.
Beaucoup d'informations complémentaires!
 
Au moment de la construction du mur les occidentaux n'ont pas réagi. Jusqu'au fameux discours de Kennedy le 26 Juin 1963 à Berlin Ouest où il dit: « Ich bin ein Berliner » (je suis un berlinois).
 
0%2C1020%2C237689%2C00.1.jpg
 
Une autre crise importante frappe le monde en 1962: la crise des missiles de Cuba
crise_de_cuba.jpg Cuba n'est qu'à 180 Km de la Floride, autant dire que la menace nucléaire est aux portes des Etats-Unis.
 

I16

 

 

Discours télévisé du président J.F. Kennedy, le 22 octobre 1962


Chacun de ces missiles peut être dirigé sur Washington, sur le canal de Panama, sur Cap Canaveral, sur Mexico ou toute autre ville située dans le sud-est des Etats-Unis ou en Amérique centrale. [...] Les années 1930 nous ont enseigné une leçon évidente : une conduite agressive, dans la mesure où l’on ne fait rien pour l’empêcher, mène en fin de compte à la guerre. [...] J’ai donné des instructions pour que soient prises immédiatement les mesures suivantes : 1.Une stricte « quarantaine » sera appliquée sur tout l’équipement militaire offensif à destination de Cuba. [...]
2.J’ai donné des ordres pour que l’on établisse une surveillance étroite, permanente, de Cuba [...]
3.Les Etats-Unis considéreront tout lancement d’un engin nucléaire à partir de Cuba contre une nation quelconque du continent américain comme une attaque de l’Union soviétique contre les Etats-Unis, attaque exigeant une riposte sur une grande échelle contre l’Union soviétique [...]
4.Nous avons demandé, ce soir, la convocation immédiate de l’organisme de consultation de l’Organisation des Etats Américains.
5.Conformément à la charte des Nations Unies, nous demandons ce soir une réunion d’urgence du Conseil de sécurité [...]
6.Je fais appel à M. Khrouchtchev afin qu’il mette fin à cette menace [...]. Je lui demande d’abandonner cette politique de domination mondiale et de participer à un effort historique en vue de mettre fin à une périlleuse course aux armements et de transformer l’histoire de l’homme.

 

À la date du discours, cela fait une semaine que la présidence américaine est au courant de l’installation des missiles. Ils mettent en place :


-  Un embargo sur Cuba pour qu’ils ne reçoivent plus d’arme (À la date du discours, Kennedy sait qu’il y a d’autres bateaux chargés d’arme qui se dirigent vers Cuba)
-  Ils essayent d’intimider l’URSS avec des menaces de riposte
-  Ils font appel à l’arbitrage des Nations Unies et de l’OEA

Dans les premiers jours du discours, les bateaux continuent d’avancer vers Cuba. Le 28 octobre 1962, Khrouchtchev (président soviétique) cède avec contrepartie : il rappelle les bateaux, désinstalle les armes et les États-Unis s’engagent à ne plus tenter d’action pour renverser Fidel Castro.
 
Pour mieux comprendre ces 13 jours qui ont ébranlés le monde ciquez ICI
 
Dans les années 1960, après la construction du mur de Berlin et surtout après la crise des missiles de Cuba, les deux grandes puissances  prennent conscience de la nécessité d'une politique de détente.
Ils décident d’entamer un dialogue, en effet, un conflit engendrerait la disparition de l’espèce humaine vu les arsenaux nucléaires qu’ils possèdent.
  • 1949: bombe A soviétique

  • 1952: bombe H américaine

  •  1953: bombe H soviétique

  • le 4 octobre1957: les soviétiques lancent le 1er satellite de l'histoire dans l'espace: "le Spoutnik". Cette nouvelle provoque un choc très important aux États-Unis, en effet, désormais, leur territoire n'est plus un "sanctuaire". C'est le début de la conquête saptiale.

spoutnik1-prepa-2-325x292.jpg

Non, non, ce n'est pas une photo tirée d'un vieux James Bond!!!!  :o)

C'est une photo du 1er Spoutnik soviétique, le premier statellite artificiel de l'humanité. Il s'agissait d'une sphère d'aluminium de 58 centimètres de diamètre dotée de quatre antennes. Il avait un poids de 83,6 kg.

De l'espace, Spoutnik envoya son célèbre signal "bip-bip" qui put être capté par nombre de radios amateurs.

 

Vu leur force, les deux blocs cherchent donc à limiter la course aux armements.

 

Le « téléphone rouge » est créé en 1963 et permet une liaison permanente entre Washington et Moscou pour éviter une escalade fatale.

Cependant, la contestation du modèle soviétique se fait de plus en plus sentir dans certains pays du bloc de l'est. cette contestation sera souvent matée dans la violence comme en Hongrie en 1956 ou à Prague (Tchécoslovaquie) pendant le fameux "printemps de Prague" en 1968.

L’URSS a toujours réprimé les révoltes ou contestations dans son bloc.

Elle gagne même de nouveaux alliés (Vietnam, Laos, Cambodge, Angola, Mozambique) et envahit l’Afghanistan en 1979. Elle installe des missiles SS20 en Europe. Les Etats-Unis ripostent avec le projet IDS.

 

image003.jpg
 
Selon le mot du philosophe Raymond ARON : La guerre froide est bien une « paix impossible, guerre improbable ».
La chanson de Sting "Russian" montre bien le point de vue occidental sur la guerre froide dans les années 80. Voir la rubrique "Juke box".
Dès 1985, le nouveau dirigeant soviétique, Gorbatchev, tente de sauver l’URSS par d’importantes réformes :
- la PERESTROÏKA vise à moderniser l’économie par l’introduction d’une petite entreprise privée, la décollectivisation agricole, le commerce avec l’Occident.
- la GLASNOST vise à démocratiser le régime : retour des dissidents (exemple: Andrei Sakharov), élections libres en 1989.
Ces réformes timides suscitent des espoirs chez les soviétiques mais la situation économique de l’URSS est catastrophique.
En 1988 Gorbatchev annonce à l'ONU la réduction des forces armées soviétiques en RDA, Hongrie et Tchécoslovaquie. L’Union soviétique se désengage de l’Europe de l’Est.
Ce discours inaugure la « Révolution de velours », c’est-à-dire la transition douce des pays de l’Europe de l’Est entre un régime de type soviétique et un régime démocratique multipartiste par de nouvelles lois constitutionnelles. 
En RDA, les habitants commencent à migrer vers la RFA par la Hongrie libre depuis l'été 1989.
Puis, sous la pression de la population, le Mur de Berlin chute le 9 Novembre 1989. L'Allemagne sera réunifiée l’année suivante (1990). En Roumanie le régime de Ceausescu est le dernier à tomber, le 26 décembre 1989 et le dictateur est exécuté ainsi que sa femme.
En 1990, Gorbatchev obtient le prix Nobel de la paix.

Face au mécontentement général, l’URSS éclate en 1991 : les républiques qui la forment proclament leur indépendance (15 états souverains).

 

cei.jpg

Gorbatchev doit démissionner le 25 décembre 1991 et le parti communiste est suspendu. Eltsine devient président de la Russie, qui forme avec d’autres républiques la CEI (la Communauté des Etats Indépendants)
 
La guerre froide se termine par la victoire des Etats-Unis et la disparition des blocs. Après la guerre froide le monde devient unipolaire (un seul pôle autour des Etats-Unis). 
La Russie se trouve, encore aujourd'hui, dans une position économique difficile après 70 ans d’expérience communiste qui a ruiné le pays.

II – La construction européenne

 
Quelles sont les étapes de la construction européenne de 1945 à 2007?
 
  Au milieu du 20e siècle, le bilan désastreux des deux guerres mondiales a poussé les nations européennes à s'unir pour empêcher de nouveaux conflits et faire face aux défis futurs. 

La déclaration Schuman du 9 mai 1950 est considérée comme le point de départ de la construction européenne. En 1957, la signature des traités de Rome marque la volonté des  Etats fondateurs de créer un espace économique commun, dans lequel les hommes et les marchandises circuleraient librement. En 1993, l'entrée en vigueur du traité de Maastricht, qui donne naissance à l'Union européenne, marque une nouvelle étape dans la construction d'une communauté politique à l'échelle du continent.  
 
La CECA (Communauté du charbon et de l'Acier)
Après la guerre, l’Europe occidentale, aidée par le plan Marshall, cherche à s’unir dans le contexte de la Guerre froide. La proposition de la France donne naissance à la Communauté européenne du Charbon et de l’Acier (CECA) en 1951.
 « L’Europe n’a pas été faite : nous avons eu la guerre. L’Europe ne se fera pas d’un coup : elle se fera par des réalisations concrètes [ce qui exige] que l’opposition séculaire de la France et de l’Allemagne soit éliminée : l’action entreprise doit toucher au premier chef la France et l’Allemagne.
Dans ce but, le gouvernement français propose de placer l’ensemble de la production franco-allemande de charbon et d’acier sous une haute autorité commune, dans une organisation ouverte à la participation des autres pays d’Europe. […]
L’établissement de cette unité puissante de production ouverte à tous les pays qui voudront y participer jettera les fondements de leur unification économique. Cette position réalisera les premières assises concrètes d’une fédération européenne indispensable à la préservation de la paix. »
 
Extrait de la déclaration de Robert Schuman, ministre français des Affaires étrangères, le 9 mai 1950.

Le traité de Maastricht (extraits, 1992)

« Par le présent traité, les Hautes parties contractantes [l’Europe des douze] instituent entre elles une Union européenne.

Art. A : Le présent traité marque une nouvelle étape vers une union sans cesse plus étroite entre les peuples de l’Europe.

Art. B : L’Union européenne a pour objectifs :

-de promouvoir un progrès économique et social équilibré et durable, notamment par la création d’un espace sans frontières intérieures […] et par l’établissement d’une union économique et monétaire comportant à terme une monnaie unique ;

-d’affirmer son identité sur la scène internationale notamment par la mise en œuvre d’une politique étrangère et de sécurité commune, y compris à terme une politique de défense commune. […]

Art. C : Il est institué une citoyenneté de l’Union. Est citoyen de l’Union toute personne ayant la nationalité d’un État membre. Tout citoyen de l’Union a le droit de circuler et de séjourner librement sur le territoire des États membres. »

 
 
Cliquez ICI pour une excellente frise historique multimédia, pour tout comprendre!
De Jean Monnet à José Manuel Barroso, découvrez, pour chaque grande période de la construction européenne, les biographies des personnages qui ont marqué de leur empreinte l'histoire de l'Europe.
Cliquez ICI

Carte : Les étapes de la construction européenne (1957-2008)

Source : Questions internationales : L’avenir de l’Europe (n°31 mai-juin 2008)

 
 
 
Voir la carte animée de tous les élargissements de l'Europe: ICI
622_carte%20UE.gif
En violet, les candidats pour entrer dans l'UE
 
 
Le traité de Lisbonne est entré en vigueur le 1er décembre 2009.
Il permet à l'Union européenne de disposer d'institutions modernes et de meilleures méthodes de travail en vue de relever efficacement les défis du monde d'aujourd'hui. Dans un monde qui évolue rapidement, les Européens comptent sur l'Union pour répondre aux questions qu'ils se posent sur la mondialisation, les changements climatiques et démographiques, la sécurité ou l'énergie. Le traité de Lisbonne renforce la démocratie dans l'Union européenne et la capacité de celle-ci à défendre jour après jour les intérêts de ses citoyens.
pour la suite et en savoir plus c'est ICI
380px-Schengen_Agreement_map-annotated_f
carte de l'espace Schengen
L'espace Schengen est l'espace constitué par le territoire des États ayant mis en œuvre en totalité l'acquis Schengen, à savoir les États qui, notamment :
  • délivrent des visas valables pour l'espace Schengen ;
  • acceptent la validité des visas délivrés par les autres États Schengen pour entrer sur leur territoire ;
  • ont supprimé les contrôles aux frontières intérieures ;
  • appliquent le code des frontières à ses frontières extérieures.

Carte de la zone euro

8203_afp_nouvelle_zone_euro_infographie.

 

 

carte interactive pour vous aider à retenir les noms des pays d'Europe et leur capitales (attention c'est obligatoire pour les repères DNB!!!)

Cliquez ICI

 

 

III- La décolonisation

 

Pendant cette période de la guerre froide les anciennes colonies accèdent à l'indépendence de manière très variable dans l'espace et dans le temps.

 

Ces décolonisations se font de manière pacifique, négociée, comme en Inde ou dans la violence comme pour l'Algérie.

 

colo.gif

 

 

carte des décolonisations

MondeDecolonisationGF.gif

 

 

Le partage de l'Inde

partage_inde_19000101120000_210001011200 

 

 

 

La conférence de Bandung (Indonésie) en 1955

 

Carte : Les pays participant à la conférence de Bandung en 1955 

 

Extrait du discour de clôture de la Conférence de Bandung avril 1955
 Depuis sept jours nous sommes dans cette belle ville de Bandoung, et Bandoung a été au cours de cette semaine le point de mire, la capitale, devrais-je dire, de l’Asie et de l’Afrique [...]. Vous avez vu le projet de communiqué final que je vous ai lu. Je pense qu’il représente un résultat considérable. Mais j’aimerais plus encore attirer votre attention sur le fait que nous nous sommes rencontrés, vus, liés d’amitié et que nous avons discuté ensemble pour trouver une solution à nos problèmes communs [...].
 Il y a aujourd’hui un autre aspect en Asie. Il n’y a plus d’Asie soumise, elle est vivante, dynamique [...]. Nous nous sommes résolus à n’être d’aucune façon dominés par aucun pays, par aucun continent [...]. C’est pourquoi nous élevons notre voix contre l’hégémonie et le colonialisme dont beaucoup d’entre nous ont soufferts pendant longtemps. Et c’est pourquoi nous devons veiller à ce qu’aucune autre forme de domination ne nous menace. Nous voulons être amis avec l’Ouest, avec l’Est, avec tout le monde [...].
 Je pense qu’il n’y a rien de plus terrible que l’immense tragédie qu’a vécue l’Afrique depuis plusieurs siècles [...]. Malheureusement, même aujourd’hui, le drame de l’Afrique est plus grand que celui d’aucun autre continent, tant du point de vue racial que politique. Il appartient à l’Asie d’aider l’Afrique au mieux de ses possibilités, car nous sommes des continents frères.
Extraits du discours de clôture de Nehru à la conférence de Bandoung le 24 avril 1955.
Traduit de l’anglais, d’après J. Nehru, Speeches, 1949-1961.

 

 

 


La Conférence de Bandung de1955 est un tournant dans l’histoire de la décolonisation et une date-clé des relations internationales du XX° siècle, consacrant l’émergence du Tiers-Monde et du mouvement des non-alignés.

Dans ses accords finaux, elle encouragea la poursuite de la décolonisation, notamment en Afrique et insista sur la nécessaire solidarité des nations asiatiques et africaines (mouvement afro-asiatique).

Partager cet article

Repost0
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 18:41
De A à Z le dictionnaire d'économie de la revue "alternatives économiques"

De A comme abattement à Z comme zone monétaire, découvrez le dictionnaire en ligne d’Alternatives Economiques. Une version augmentée et interactive de l’Economie de A à Z, le hors-série poche écrit par Denis Clerc, le fondateur d'Alternatives Economiques. Un outil indispensable pour mieux comprendre l'actualité économique et sociale, désormais mis à la disposition des internautes.

Partager cet article

Repost0
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 18:26

                              La Bibliothèque numérique mondiale

La Bibliothèque numérique mondiale
permet de découvrir et d'étudier les trésors culturels du monde entier sur un seul site, de différentes manières et de façon agréable. Ces trésors culturels sont constitués, entre autres, de manuscrits, de cartes, de livres rares, de partitions musicales, d'enregistrements, de films, de gravures, de photographies et de dessins d'architecture.

Les articles de la Bibliothèque numérique mondiale peuvent être facilement parcourus par lieu, date, thème, type d'élément et institution participante, ou peuvent être trouvés par recherche ouverte, et ce dans plusieurs langues. Parmi les spécificités du site, on trouve des clusters géographiques interactifs, une chronologie, un système de visualisation d'image perfectionné et des capacités d'interprétation. Des descriptions et des entretiens avec les conservateurs de musée sur les articles en question permettent d'obtenir des informations complémentaires.
 

La Bibliothèque numérique mondiale a été mise au point par une équipe de la Bibliothèque du Congrès aux États-Unis, avec la contribution d'institutions partenaires dans de nombreux pays ; le soutien de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) ; et le soutien financier d'un certain nombre d'entreprises et de fondations privées.

Bonne navigation!!


biblio-mondiale.JPG

Partager cet article

Repost0